AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guaranteed [R. Laurence]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey S. Butler
׀׀٠٭ Can I recall Can I prevent ?
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 32
Occupation : Tueuse à gages pour le Lys Pourpre
Love : No one!! Why love somebody who will die anyway
Fears : Leave us helpless. The chains are locked and tied across the door
Date d'inscription : 23/02/2008

Genetic Code
Ability: Décharge d'énergie
Side: MAFIA
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Guaranteed [R. Laurence]   Mar 4 Mar - 23:32

Un sourire aux lèvres la jeune femme pris place devant son patron. Du moins son supérieur hiéarchique qui l'Avait convoqué. Le récent succès de ses boulots avait attiré l'attention sur elle. La question de base: Comment faisait-elle pour que toutes ses victimes meurt de cause naturel? Elle fit la moue puis lui sourit. Elle était très discrète sur ses capacités depuis sa sortie du Labo. Bizarrement toutes les autopsies déclaraient que les morts étaient décédé d'une déficience cardiaque. Sous la table, elle se mit à jouer avec les minuscules décharges qui s'échappaient du bout de ses doigts. Elle aurait pu s'afficher, mais elle n'y tenait pas réellement. Elle préférait garder certaine chose pour elle.

L'homme devant elle lui glissa une liste face contre table qu'elle s'empressa de plier et glisser dans la poche intérieur de sa veste. La liste des personnes dont elle devrait débarasser l'organisation d'ici les deux prochaines semaines. C'était un délai assez serré, mais ça la tiendrait occupé et l'empêcherait de passer trop de temps avec Calvin ce qui devenait de plus en plus difficile à éviter ou à penser à ses retrouvailles improvises avec Laurence.

L'homme se leva en silence lui accordant un bref signe de tête qu'elle lui rendit de la même façon avant de se caler dans son siège et de poser les pieds sur la table basse. Elle sortit une cigarette du paquet qu'elle avait abandonné sur la table plutôt. Le regard fixé sur le spectacle auquel elle avait un jour participé, cette époque lui semblait à des années lumière de ce qui se passait présentement. Malheureusement on échappe jamais au passé. Ce fut d'autant plus vrai qu'elle reconnut aussitôt la silhouette qui s'installa dans le fauteuil devant elle.

-Je pensais pas te revoir un jour Saydrin!!

-Et moi je pensais pas que tu serais capable de me reconnaitre!! Tu me payais pas pour me regarder dans les yeux.

-Tu devrais pas parler sur ce ton à un client.

Un sourire sadique étira les lèvres de la jeune femme.

-Fiche le camps. Je suis plus en service depuis longtemps.

L'homme se leva et s'approcha dangereusement d'elle...

Plus rien, il fit demi-tour et partit sans demander son reste. Elle ne put s'empêcher de rire en voyant Laurence prendre place devant elle.

-Qu'est ce qu'un homme aussi respectable que toi fait ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence Kargeer
• It's a game and we're all just victims of love
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 30
Occupation : Agent de la CIA chargé du contrôle du Labo
Love : The wowen, the seduction and the power
Fears : Love
Date d'inscription : 24/02/2008

Genetic Code
Ability:
Side:
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Jeu 6 Mar - 0:08

Beaucoup trouverons cela étrange – et ils auront raison – mais la présence de Laurence dans un tel lieu n’était pas si étonnante que cela. Ceux informés sur sa profession ou tout simplement sur sa petite personne savaient qu’il ne se déplaçait jamais pour rien, il était rare que ses déplacements soient anodins, car pour la plupart ils étaient à peu près tous calculés. Amoureux transi de son métier, Kargeer était incapable de passer plus de quelques heures sans bichonner son arme, seul ami fidèle à ce jour. Pour ainsi dire toujours de service, il ne s’octroyait pas souvent des jours de congés, étant un homme de terrain à 100% et vivant à cent à l’heure, il ne tenait pas suffisamment en place pour rester enfermé chez lui. C’est pourquoi – alors qu’il n’était pas payé ce soir-là – il se trouvait dans cet endroit glauque, transpirant de jeunes femmes dénudées et sentant – puant ? – la sueur d’hommes venus se rincer l’œil, avide de show en tout genre, à dix kilomètres à la ronde. Etre agent – dans n’importe quelle branche – n’était guère simple à la base. Cela l’était encore moins lorsque votre employeur était la CIA. Il y avait plus sympathique que le gouvernement comme supérieur mais Laurence adorait particulièrement cette ambiance militaire et cette cadence effrénée et difficile à suivre. Se mêler à la foule était un devoir du quotidien pour lui et avec l’expérience qu’il possédait derrière lui, il savait faire pencher la balance en sa faveur, qu’importe le lieu où il se trouvait. Le Speakerphone était connu pour ses regroupements réguliers de mafieux, en herbe ou dangereux. Aussi curieux que cela puisse paraître, il possédait des contacts aux quatre coins des Etats-Unis mais les plus importants se trouvaient ici-même, à Salem, parmi cette fausse de criminels sanguinaires. Bien entendu, tous ignoraient qui il était vraiment et il se gardait bien de le révéler, préférant faire profil-bas.

Camouflé dans la pénombre au fond du club, le jeune homme suivait avec intérêt l’échange de paroles entre deux hommes assis non loin de lui. A dire vrai, sa mission auprès du Labo lui prenait énormément de temps et la CIA ne lui confiait que très rarement d’autres tâches à accomplir car le sujet ‘Heroes’ demandait une concentration maximale. Il prenait donc sur son temps personnel pour se renseigner sur l’identité des deux mafieux et le contenu de leur conversation, convaincu que l’un d’eux était responsable de la mort subite de l’un de ses collègues. Connu pour son ouïe très fine – essentiellement lorsqu’il avait pour but d’écouter ce qui l’entourait comme à ce moment précis – il ne fût guère étonnant qu’une tierce conversation dévie son attention de son objectif premier. Une voix féminine, comme sortie de nulle part, parvint à son oreille bien que la musique assourdissante environnante amoindrisse sa faculté à mettre un visage sur ce fameux brin de voix.

Détournant son regard des deux hommes qui n’avaient même pas remarqué sa présence, Kargeer effectua quelques pas dans la salle tamisée et parcourut quelques mètres avant de finalement trouver celle qu’il cherchait désespérément. Et comme il fallait s’en douter, elle n’était pas seule… Chose peu étonnante en soit. De toute évidence, la demoiselle – pas réellement en détresse – se voyait être enquiquinée par un inconnu pour le moins collant et insistant. Il n’eut qu’à l’agripper par un pan de sa chemise et à exprimer par un bref « Dégage » son envie de le voir quitter les lieux rapidement. Ayant déjà eu affaire à ce type, ce dernier s’exécuta non sans esquisser une petite grimace et partit en direction du bar l’air boudeur, un goût d’inachevé dans le regard, comme s’il avait souhaité obtenir bien plus de Saydrin et c’était bien là ce qui posait un problème à Laurence.


« Tu devrais plutôt remercier un homme aussi respectable que moi de venir à ton secours. » Rétorqua-t-il avec malice avant de venir se poser sur le bord de son fauteuil.

La jolie rousse l’avait détourné de la raison pour laquelle il se trouvait ici… Mais il ne pouvait lui en tenir rigueur. D’un simple sourire, elle parvenait à lui faire oublier cet insignifiant petit détail. Se munissant du paquet de cigarettes qu’elle avait reposé sur la table basse après s’être servie, Laurence en saisit une et la montra à la jeune femme avant de lui demander :


« Je peux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bailey S. Butler
׀׀٠٭ Can I recall Can I prevent ?
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 32
Occupation : Tueuse à gages pour le Lys Pourpre
Love : No one!! Why love somebody who will die anyway
Fears : Leave us helpless. The chains are locked and tied across the door
Date d'inscription : 23/02/2008

Genetic Code
Ability: Décharge d'énergie
Side: MAFIA
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Ven 7 Mar - 6:18

Un sourire éclatant étira ses lèvres au moment ou l’homme s’éloigna et que Laurence prenait place sur le bord de son fauteuil.

*Une vieille habitude* avait-elle finit par conclure.

Elle était contente de le voir. Non seulement il venait de lui éviter d’avoir à utiliser ses pouvoirs en public, mais il affichait un instinct protecteur qu’elle appréciait. Aucun homme ne s’était comporté de cette façon avec elle auparavant. Il était rafraichissant d’être autre chose qu’une fille de bas étage aux yeux de la personne qui lui faisait face. D’autant plus que Laurence était chère à son cœur. Elle savait qu’il le nierait si elle en parlait, mais elle lui attribuait beaucoup de crédit pour son évasion. S’il n’avait pas été là pour l’accompagner régulièrement dans ses cauchemars elle n’aurait jamais trouvé la force de s’enfuir ce jour là.

***

Assise dans son lit, elle craquait ses jointures juste parce que l’infirmier venait de lui dire qu’elle finirait avec de l’arthrite. C’était sa façon de lui montrer qu’elle s’en foutait. Il n’y avait plus grand-chose qui avait une réelle importance. Elle ignorait depuis quand elle était ici.

Elle prit les pilules que lui tentait l’homme et qui formaient un petit tas arc-en-ciel dans le creux de sa main. Elle finit par tout prendre poussant le tout sous sa langue, prit une grande gorgée d’eau et fit semblant d’avaler le tout. L’infirmier voulut vérifier qu’elle avait bien tout avaler, mais elle le repoussa avec tellement de violence qu’il laissa tomber et parti sans demander son reste. Dès que la porte fut refermée elle souleva son oreiller et recracha le tout qu’elle cacherait dans ses pommes de terres pilés au prochain repas.

-Ce n’est pas bien de ne pas prendre tes médicaments.

Elle sursauta et se retourna brusquement prête à attaquer celui qui osait mettre en danger ses projets d’évasion.

-Et vous ne devriez pas prendre le droit d’utiliser des humains comme rat de laboratoire.

L’agent garda le silence et elle baissa la tête. Elle savait dans le fond qu’il ne faisait que son travail et qu’il était loin d’être responsable pour toute cette machination machiavélique. Il n’était là, comme elle l’apprit plus tard, que pour confirmer la présence du gouvernement au Laboratoire et de transmettre les résultats des recherches à ses supérieurs.

-Je déteste tout ça. Ça m’embrouille. Vous ne pouvez pas me forcer à bouffer ses trucs. J’ai besoin….

Une étincelle de compréhension traversa le regard de celui qu’elle commençait à considéré comme un ami. Comme s’il venait de comprendre pourquoi la jeune femme agissait de la sorte.

-Tu ne chercherais pas à t’enfuir, non?

-Comment je pourrais sortir d’ici alors qu’on me surveille vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

L’agent ne sembla pas convaincu, mais n’ajouta rien avant de sortir de sa cellule. L’abandonnant à nouveau à sa solitude et à ses cauchemars. Il représentait l’accalmie dans sa journée, maintenant elle devait endurée la tempête jusqu’à demain.

***

« Tu devrais plutôt remercier un homme aussi respectable que moi de venir à ton secours. »

-Bien sûr! Mon chevalier sur son étalon qui vole à ma rescousse. Même si j’aurais été capable de m’en débarrasser toute seule.

« Je peux ? »

-Oui, sers-toi.

Elle leva la tête et fit un signe pour attirée l’attention de la serveuse qui vint rapidement les rejoindre.

-Pour moi, toujours la même chose, chérie, lança-t-elle en souriant, tandis que la jeune femme éclatait de rire. Et toi, qu’est ce que tu veux boire?

Quelques minutes plus tard, son verre en main et une cigarette dans l’autre, elle se permit finalement de l’observer un peu. D’après les informations qu’elle avait réussit à grappiller à gauche et à droite, elle était arrivé à la conclusion qu’il existait deux Laurence. L’Agent de la CIA et SON Laurence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence Kargeer
• It's a game and we're all just victims of love
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 30
Occupation : Agent de la CIA chargé du contrôle du Labo
Love : The wowen, the seduction and the power
Fears : Love
Date d'inscription : 24/02/2008

Genetic Code
Ability:
Side:
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Sam 8 Mar - 3:27

Les mois sans aucune nouvelle d’elle s’étaient écoulés à une vitesse impressionnante. Plus rien n’avait eu la même signification au cœur même du Labo depuis son évasion si soudaine. Même s’il devait bien avouer que son départ pouvait mettre mal à l’aise ses supérieurs, il n’y avait aucun doute quant au fait qu’elle serait bien plus heureuse libre, pouvant voler de ses propres ailes. Bailey ne méritait pas d’être enfermée entre quatre murs clos à la manière d’un vulgaire cobaye humain, personne ne méritait une telle chose à dire vrai mais le cas des autres Heroes l’intéressait beaucoup moins. C’était égoïste de sa part de n’être touché que lorsqu’il s’agissait d’elle – certes – mais Laurence n’avait pas le cœur sur la main et ne se laissait pas aussi facilement atteindre.

Elle voyait juste en pensant qu’il nierait tout en bloc si jamais le sujet de leur attachement mutuel venait à être mis sur la table. Laurence n’était pas des plus démonstratif, encore moins au niveau de la parole. Si Saydrin se hasardait à croire qu’il pourrait un jour formuler par des mots la tendresse qu’il ressentait à son égard, elle se mettait le doigt dans l’œil. Il était déjà étonnant qu’il soit aussi sympathique avec elle pour espérer davantage de sa part. Par conséquent, elle avait parfaitement raison en gardant ses ‘remerciements’ pour elle. Encore plus si cela le poussait à se remettre lui-même en cause car s’il était en partie responsable de son évasion, cela lui poserait d’énormes problèmes.


« Tu préfères peut-être que je le rappelle et te laisse seule avec lui ? Histoire de voir comment tu te débrouilles une fois seule… » Lança-t-il tout en levant les yeux au ciel.

Arborant l’un de ses sourires qui le caractérisaient tant, Kargeer dévisagea de haut en bas la jeune femme – faisant office de serveuse – qui se tenait désormais debout devant eux après que Saydrin l’ait appelée. Comme si la discrétion était ancrée dans ses gênes, il ne s’attarda guère sur sa commande et se contenta simplement de demander un whisky. Son verre arriva quelques instants plus tard mais ne resta pas longtemps plein. Ingurgitant le contenu comme s’il s’agissait d’eau, Laurence le déposa par la suite sur la table et se munit de son propre briquet pour allumer la cigarette qu’il avait au préavis dérobé à Saydrin.

Portant l’objet tant nocif à ses lèvres, ses iris chocolatés prirent le temps de se poser sur le doux visage angélique exposé à ses côtés et de l’examiner par la même occasion. Un silence s’était installé entre eux depuis quelques secondes ou bien minutes, allez savoir, et la musique ambiante ne semblait pas leur poser de réel problème outre mesure. Dans le cas de Laurence, il n’y prêtait plus vraiment attention.


« Quoi ? » Finit-t-il par lui demander, tout sourire. « Pourquoi me fixe-tu comme ça ? » Renchérit-il tandis que ses lèvres s’étiraient davantage.

Il pouvait bien parler ! Il s’était lui aussi octroyé le droit de la contempler longuement et sans aucune retenue. Recrachant une petite bouffée de fumée, il se remit doucement debout, trouvant sa position initiale sur le bord du fauteuil fortement inconfortable. Même s’il avait eu l’opportunité de la revoir plusieurs fois, la fréquenter dans un lieu public continuait de le déstabiliser d’une certaine manière, bien qu’il ne montre jamais sa gêne. Elle semblait mature et forte, contrairement à la première image qu’il avait eu d’elle et en un sens il ne pouvait s’empêcher de se la représenter vulnérable et dépendante de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bailey S. Butler
׀׀٠٭ Can I recall Can I prevent ?
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 32
Occupation : Tueuse à gages pour le Lys Pourpre
Love : No one!! Why love somebody who will die anyway
Fears : Leave us helpless. The chains are locked and tied across the door
Date d'inscription : 23/02/2008

Genetic Code
Ability: Décharge d'énergie
Side: MAFIA
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Sam 8 Mar - 22:19

« Tu préfères peut-être que je le rappelle et te laisse seule avec lui ? Histoire de voir comment tu te débrouilles une fois seule… »

Elle leva les yeux et offrit son plus beau sourire à l’homme qui se tenait à ses côtés.

-Oh!! Tu fais comme tu veux. Je déclarerais self-défense si on m’accuse de meurtre… Ce qui serait partiellement vrai, non?

Il lui lança un regard innocent avant d’éclater de rire devant son expression choqué.

-T’es adorable quand tu t’y mets.

Elle ne put s’empêcher d’avoir un pincement au cœur en voyant son ami détaillé la serveuse du regard. Qu’est ce qui lui prenait? Elle se comportait comme une adolescente jalouse. Il pouvait bien regarder qui il voulait. Elle s’en foutait.

*-Keep dreaming Sweety!!
- Quoi!! On est qu’ami!!
-Qui t’essaye de convaincre?*


Elle commanda une eau gazéifiée au citron et évita le regard perplexe de Laurence. Elle ne refusait jamais une occasion de boire un verre en temps normal, mais depuis quelques semaines elle n’était pas dans son état normal et préférait ne pas abuser des bonnes choses jusqu’à ce qu’elle soit complètement rétablit.

Un long silence s’installa après qu’ils aient reçu leur consommation. Bon sang!! Elle avait besoin de quelque chose de plus fort. Non impossible!! Elle se contenterait donc d’une cigarette qu’elle ne devrait pas avoir. Elle s’était d’ailleurs promis que ce serait la dernière… Y a une semaine!! Pourtant elle n’Avait jamais autant fumé. Son regard suivit et colonne de fumée qu’elle expira et finit par s’accrocher à un Laurence particulièrement calme. Les yeux fixés sur lui, il lui fallut presque deux minutes pour qu’il la regarde à son tour.

« Quoi ? .. Pourquoi me fixes-tu comme ça ? »

-Rien du tout. Prends un siège avant de te détruire le dos.

Elle préférait ne rien dire de ce qui lui tournait dans la tête.

[DSL pour la rep pourrie]


Dernière édition par Bailey S. Butler le Dim 9 Mar - 5:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence Kargeer
• It's a game and we're all just victims of love
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 30
Occupation : Agent de la CIA chargé du contrôle du Labo
Love : The wowen, the seduction and the power
Fears : Love
Date d'inscription : 24/02/2008

Genetic Code
Ability:
Side:
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Dim 9 Mar - 4:43

« Ce serait donc de la légitime défense… » Marmonna-t-il pour lui-même tout en se massant le menton, mimant une réflexion imaginaire. Elle disait vrai, il n’y avait aucun doute. Encore fallait-il savoir ce que ce type lui voulait réellement. La réponse ne devait guère être difficile à deviner, il serait même prêt à mettre sa main à couper en disant qu’un peu de bon temps en compagnie de Saydrin lui avait manqué. Cette image de fille de joie mélangée à un client assoiffé de corps dépourvus de vêtements le laissait pantois. D’où la mine faussement choquée qu’il devait arborait lorsque la jeune femme se moqua ouvertement de lui, l’extirpant ainsi de sa rêverie passagère. Une fois encore, l’un de ces fichus ‘flashs’ lui avaient traversés l’esprit… L’idée même qu’un homme la regarde de cette façon, lui donne de l’argent pour la voir se trémousser et plus si affinités le rendait malade au point où s’il ne savait pas déjà parfaitement se contrôler, ses bras seraient sans doute venus l’enlacer d’eux-mêmes dans un geste protecteur qu’elle n’aurait probablement pas compris ou mal interprété.

« Adorable ? » Répéta-t-il, perplexe. « J’espère que tu te rends compte à quel point cet adjectif est péjoratif pour ma personne. » Exagéra-t-il par la suite bien qu’il pensait l’intégralité de ses paroles. Depuis quand Kargeer était-il adorable ? Elle devait s’ôter cette image de la tête et rapidement !

Laurence était le genre d’hommes qui ne s’empêchaient jamais d’apprécier à sa juste valeur le physique valorisant de ces dames et de contempler par la même occasion ce que la nature avait créé pour le plus grand bonheur de ses yeux. Bien entendu, ses coups d’œil – parfois insistants – n’avaient rien de pervers, il ne cherchait aucunement à faire fuir la gente féminine. Mais il est vrai qu’à certains moments, ses regards indiscrets pouvaient mettre à l’aise – essentiellement les personnes présentes près de lui – et ce soir, il ne s’était contenté que d’une rapide œillade en direction de la serveuse, rien de bien méchant… mais suffisant pour se faire remarquer de Bailey.

La commande choisie par la jeune femme le surprit et bien que quelques remarques diverses ne demandaient qu’à sortir, il s’abstint de tout commentaire. Néanmoins, le plus étonnant dans cette histoire c’est qu’elle avait ajouté ‘Toujours la même chose’ à l’attention de la serveuse comme s’il était dans ses habitudes de se contenter de boissons si… Banales ?


« Tu sembles si prévenante… Tu as un service à me demander ou l’état de mon dos t’intéresse-t-il vraiment ? » Lui demanda-t-il d’une voix amusée tout en prenant place sur le fauteuil voisin au sien.

Même si la volonté d’arrêter de fumer de Say ne semblait pas des plus élevées, elle avait au moins le mérite de souhaiter en finir avec cette drogue responsable de nombreuses morts sur Terre. Quant à Laurence, l’idée ne lui avait jamais traversé l’esprit car cette substance lui était vital. Sans cigarette, ses nerfs exploseraient à tout va et quotidiennement. Tout comme la caféine, il ne pouvait s’en passer.
Se plaçant de côté, il l’observa silencieusement tout en consommant doucement sa cigarette qui diminuait de taille à vue d’œil. Puis, sans même s’en rendre compte, une jeune femme – vêtue d’une robe particulièrement affriolante soi-disant passant – vint s’asseoir sur ses genoux. Surpris, Laurence s’enfonça contre le dossier de son siège, les bras à moitié en l’air et éloignés de cette inconnue.


« Je peux te l’emprunter ? » La jeune femme, l’inconnue, ou la prostituée – allez savoir – tourna discrètement la tête vers Saydrin, cette question lui étant adressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bailey S. Butler
׀׀٠٭ Can I recall Can I prevent ?
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 32
Occupation : Tueuse à gages pour le Lys Pourpre
Love : No one!! Why love somebody who will die anyway
Fears : Leave us helpless. The chains are locked and tied across the door
Date d'inscription : 23/02/2008

Genetic Code
Ability: Décharge d'énergie
Side: MAFIA
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Mar 11 Mar - 3:57

« Adorable ? … J’espère que tu te rends compte à quel point cet adjectif est péjoratif pour ma personne. »

Elle ne put s’empêcher de rire devant son expression.

-Je sais très bien à quel point ça peut être péjoratif pour toi, dit-elle avec une pointe d’ironie, mais depuis quand je m’inquiète de ce que tu penses.

Il pouvait nier autant qu’il le voulait. Il n’avait jamais agit autrement avec elle. À l’intérieur du Labo ou non, il avait toujours été prévenant et elle avait la certitude que si elle avait une faveur à lui demander, il résisterait un peu pour la forme, mais il finirait par dire oui. Peut-être qu’elle se trompait, mais elle aimait penser qu’il y avait un bon côté à tout les humains. Même si les hommes en général avaient une manie de caché très profondément ce côté de leur personnalité. À une époque, elle aurait même dit que les hommes étaient des créateurs infernal créé par Lucifer pour faire de la vie des femmes un enfer sur Terre, mais elle avait tord. Du moins, ils n’étaient pas tous comme ça. Comme son beau-père, comme le meurtrier de Mary Jane.

Elle n’avait pas l’habitude de boire de l’eau, mais comme elle n’était pas encore certaine de la décision à prendre pour sa grossesse. Elle n’en n’avait encore parlé à personne et ne désirait pas vraiment ébruité l’affaire non plus. Elle aurait payé cher pour un whiskey ou plutôt quelques verres… Une bouteille serait plus exacte.

« Tu sembles si prévenante… Tu as un service à me demander ou l’état de mon dos t’intéresse-t-il vraiment ? »

-C, aucune de ses réponses. C’est purement égoïste!! Tu me donnes le tournis.

Si sa détermination à arrêter de boire était relativement ferme, celle d’arrêter de fumé était plus difficile qu’elle ne l’avait cru…

« Je peux te l’emprunter ? »

Elle tourna la tête et jeta un regard incrédule à la jeune femme.

-C’est pas à moi qu’il faut posé cette question, Lexie.

Elle regarda la jeune femme se lever et venir prendre place tout contre elle dans le fauteuil en soupirant.

« Et toi alors? Je suis certaine que Mary Jane te manque. Besoin d’un peu de réconfort? »

Elle retira la main que la jeune femme avait posée sur son ventre et la poussa hors de son siège.

-Back off.

Elle écrasa sa cigarette avec rage, Elle avait des envies de meurtre.

« T’as pris du poid de toute façon. »

Elle s’enfonça dans son siège et évita le regard de Laurence qu’elle sentait fixé sur elle. Oui, elle avait pris du poid et alors!! Fallait bien qu'on lui mette la main dessus pour s'en apercevoir. Et puis Calvin n'avait rien vu!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurence Kargeer
• It's a game and we're all just victims of love
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 30
Occupation : Agent de la CIA chargé du contrôle du Labo
Love : The wowen, the seduction and the power
Fears : Love
Date d'inscription : 24/02/2008

Genetic Code
Ability:
Side:
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Ven 14 Mar - 0:54

Depuis quand s’inquiétait-elle de ce qu’il pensait ? Etait-il nécessaire de répondre à cette question ? La réponse la plus évidente à ses yeux était « Depuis toujours. » Et la véracité de ces deux mots était certaine, elle n’avait même pas besoin de le lui certifier, il le savait. Si Laurence se comportait volontairement avec une indifférence exaspérante - qui ne trompait personne en passant - Saydrin ne dupait personne en voulant se faire passer pour une femme libre - ce qu’elle était tout de même - mais surtout pour une femme autonome car il y avait de fortes chances qu’elle dépende de lui bien plus qu’elle ne le laissait croire.

« J’avais oublié Ô combien l’égoïsme te caractérisait. » Rétorqua-t-il d’un ton tout ce qu’il y a de plus faux.

Pourquoi Bailey cherchait-elle autant à se faire passer pour quelqu’un d’autre ? Pourquoi cherchait-elle autant à prendre l’identité d’une autre ? Jouait-elle un rôle avec lui ? Elle avait beau avoir le physique d’une femme fatale, d’une femme sûre d’elle et manipulatrice, Kargeer n’y croyait pas une seule seconde. Dans le fond, peut-être se fourvoyait-il totalement sur son compte. Peut-être n’avait-elle tout bonnement pas besoin de lui. Il lui était difficile de l’envisager mais si elle venait à le lui affirmer en le regardant dans le blanc de l’œil, il n’aurait d’autre choix que de s’y plier. Mais pour l’heure, besoin ou pas de son aide et de sa protection, la présence d’une autre jeune femme l’agaçait au plus haut point même s’il n’en laissait rien paraître. La dite Lexie se leva de ses genoux pour venir s’asseoir aux côtés de Saydrin tout en déblatérant un flot de paroles qui le dérangeaient tout autant que sa personne toute entière. Mary Jane. Réconfort. Poids. C’en était trop pour lui. Alors que la jeune femme venait d’être brusquement éjectée hors du siège, Laurence expira une longue bouffée de fumée avant de détourner la tête vers l’intruse.


« Tu peux disposer. » Sa voix était calme et pourtant son sang bouillonnait dans ses veines, son regard chocolaté ayant gagné en obscurité.

« Tu as le chic pour fréquenter des personnes aussi peu aimables. » Avait alors lancé Lexie à l’adresse de sa protégée tout en adressant un regard assassin à Laurence.

« Je pense avoir été clair. » Siffla-t-il d’un ton froid et sec. « Dégage. » Trancha-t-il aussitôt. On sentait que ses mots étaient sans appel malgré un certain détachement de sa part.

Elle sembla choquée par sa façon de s’adresser à elle mais ne poussa pas plus loin le conflit. Jetant un dernier coup d’œil à Saydrin, elle finit par se retourner et partit sans exprimer davantage son mécontentement.

Tranquillement enfoncé dans son fauteuil, Laurence écrasa sa cigarette et abandonna son mégot dans le cendrier avant de relever ses iris sombres en direction de sa voisine. Peut-être allait-elle le juger de trop excessif et colérique mais cette jeune femme lui avait manqué de respect. Il n’y avait pas à chercher au-delà de cette explication. Il n’était pas dans sa nature de passer par quatre chemins. En plus de cela, il n’y avait plus étourdi qu’un homme lorsqu’il s’agissait de remarquer les différences apportées ou involontaires chez la gente féminine. Laurence n’avait pour ainsi dire vu aucun changement apparent dans le physique de Bailey.


« Et si on partait d’ici ? » Lui, énervé ? Peut-être bien. L’air ici était comme… impur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bailey S. Butler
׀׀٠٭ Can I recall Can I prevent ?
avatar

Nombre de messages : 399
Age : 32
Occupation : Tueuse à gages pour le Lys Pourpre
Love : No one!! Why love somebody who will die anyway
Fears : Leave us helpless. The chains are locked and tied across the door
Date d'inscription : 23/02/2008

Genetic Code
Ability: Décharge d'énergie
Side: MAFIA
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   Jeu 27 Mar - 0:19

« J’avais oublié Ô combien l’égoïsme te caractérisait. »

Un grand sourire éclaira le visage de la jeune femme. Tout ce qu’il connaissait était la jeune femme droguée, anesthésiée qu’on avait enfermé au labo. Il ne connaissait pas vraiment la femme qu’elle était. Du moins la femme qu’elle était obligée d’être. Elle doutait qu’une jeune fille mineure et aussi naïve qu’elle l’était aurait survécu longtemps dans ce monde. Elle n’était plus la même, l’esprit de survie peut-être. Elle n’avait pas tellement eu le choix. Paraitre plus vieille que son âge, plus confiante qu’elle ne l’était vraiment avec la réplique facile. La seule qui la connaissait sous son vrai jour était Mary Jane. Elle l’avait connu faible, la malade en convalescence, mais elle avait aussi apprit à la connaitre autrement et avait accepté la différence. Ce que Laurence ne semblait pas faire. Elle avait l’impression d’être encore au Labo quand il la regardait parfois. Comme s’il la regardait encore à travers le hublot de la porte.

La colère de son ami face au parasite qui venait de gâcher l’ambiance la fit sourire, tandis qu’elle s’étirait pour attraper son paquet de cigarette sur la table et en allumer une deuxième.

« Tu peux disposer. »

« Tu as le chic pour fréquenter des personnes aussi peu aimables.


-T’es aussi sur la liste, Lexie.

Elle resta silencieuse, tandis que Laurence congédia définitivement la jeune femme. Elle avait un jour été à la place de sa congénère. Elle avait déjà été celle qui approchait les hommes de cette façon et leur faisait croire qu’ils étaient irrésistibles, même si elle n’avait qu’une envie rejoindre sa petite amie. La mention de Mary Jane par Lexie l’avait replongée dans un état étrange. Elle s’était refusée de pensé à Mary Jane depuis qu’elle avait appris sa grossesse et elle avait plutôt bien réussit jusqu’à maintenant, mais Lexie avait tout fait foirée.

« Et si on partait d’ici ? »

Elle ne prit pas la peine de répondre et se contenta de récupérer son paquet de cigarette qu’elle fourra dans la poche de son manteau avant de s’y envelopper.

-Alors on y va? Demanda-t-elle à son ami en signe d’impatience.

Sa tête tournait, mais elle préférait l’ignorer en s’appuyant contre le fauteuil de Laurence l’air de rien.

[DSL pour le délai et encore plus la réponse pourrie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guaranteed [R. Laurence]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guaranteed [R. Laurence]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoria Beurk ? She's a Killer Queen, guaranteed to blow your mind (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Becoming Heroes :: Western City :: Speakerphone-
Sauter vers: