AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Delilah S. Montgomery {pride}

Aller en bas 
AuteurMessage
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 16:29

    #001 - Identité.

    Nom > MONTGOMERY.
    Prénoms : Delilah, Sky, Moon, October.
    Surnom : Lys.
    Âge > 23 ans.
    Date de Naissance > 19 Mars.
    Lieu de Naissance > Londres.
    Nationalité > Anglaise, Américaine.
    Occupation > Delilah dirige sa propre entreprise. Elle ne l'a pas eu en claquant des doigts et a passé la plupart de son temps à économiser assez d'argent pour pouvoir investir. Elle n'a pas eu une idée quelconque (et c'est avant tout une amie qui le lui avait suggéré), au contraire, sa boite a pour thème d'aider les femmes d'affaires qui veulent se lancer en proposant des femmes de ménages, du babysitting, etc. Montgomery aime beaucoup son travail, et même si au début elle eut quelques difficultés, à présent, tout se passe à merveille. Et étant donné que c'est dans le social, elle peut se lier plus facilement avec les Américains.


    #002 - Capacité.

    Capacité > Delilah a la possibilité de se rendre invisible. Cette capacité ne l'a pas réellement aidé dans sa vie, et, au contraîre, n'a fait qu'aggraver ses déboires. De plus, lorsqu'elle l'utilise elle développe comme une deuxième personnalité beaucoup plus impulsive, comme si, au fond, quelqu'un la guidait, elle n'a jamais su contrôler cette "force". Sans oublier que, à chaque fois qu'elle réaparait, elle oublit exactement tout ce qu'elle a put faire étant invisible, c'est pourquoi, elle essait de ne pas utiliser cette capacité, néanmoins, elle n'en ait pas maître, et survint à n'importe quel moment (chose peu utile).
    Moment de l'apparition > Il y a 3 mois exactement, c'est le moment qui changea radicalement sa vie, bien entendu, elle ne fut pas réellement consciente de ses actes, tout du moins, elle ne s'en souvient plus du tout, et pense comme tous les autres au suicide de sa meilleure amie. Chose fatidique, l'apprendra-t-elle un jour ?
    Degré de Maîtrise > Je dirais 10/100 pour éviter de dire 0, elle n'a jamais su réellement utiliser quand elle le souhaitait ses capacités.
    Rapport à cette capacité > Etant donné qu'elle ne peut en faire bon usage, et que ça ne l'aide en aucun point dans sa vie, elle est plutôt énervée à l'idée d'être anormale. Très frustrée, elle donnerait tout pour pouvoir maîtriser ce fichu pouvoir, ou même le donner à quelqu'un d'autre.
    Connaissance du Labo > Aucunement. Etant très fermée sur le sujet, elle n'a même pas pris la peine de s'y intéresser, se croyant seule à avoir de tels dons. Elle garde tout de même au fond d'elle un peu d'espoir, comme quoi elle ne serait pas réellement un monstre, et que d'autres personnes sont comme elle. Si jamais elle découvrait l'existance d'un tel laboratoire, elle prendrait sûrement peur, être enfermée ainsi est une de ses pires phobies, elle ne supporterait certainement pas une telle vie, et serait prête à mettre fin à ses jours si elle s'y voyait envoyée.


    #003 - Biographie.

    Messages suivants.


    #004 - Psychologie.

    ___Delilah est une personne plutôt superficielle en un sens. Elle n'aime pas décevoir les autres et serait prête à tout pour apercevoir leur sourire en coin ou même leur face cachée. De ce fait, elle a du mal à se faire respecter des plus âgées qui pourraient lui nuire. Plutôt réservée, on pourrait tout de même lui accorder l'étiquette d'asociale, attendant toujours que l'autre fasse le premier pas. Cela dit, plus elle se rapproche d'une personne, plus la communication se forge, et elle se sent beaucoup plus à l'aise de cette manière. D'une certaine manière, elle a du mal à faire confiance aux autres, c'est peut être dut à son passé plutôt perturbant, ou peut être a-t-elle toujours été ainsi. Il lui faut des preuves concrète, comme quoi, ses discutions ne se dissiperont pas dans toute la ville. Malgré son âge, la jeune femme arrive à se créer ses propres « film », avec une bande son plutôt dramatique à la Sam Phillips. Comme une adolescente, elle s'imagine son lendemain avant de s'endormir, la peur au ventre d'affronter de nouveaux faits. Et pourtant, elle a du courage à en revendre. Mais être seule l'horrifie à un point inimaginable. Elle ne veut plus endurer ce fardeaux qu'est l'indifférence des autres. Cependant, énormément d'années se sont passée depuis cette période, et le physique de Delilah lui donne quelques facilités d'approches avec les autres (bien qu'elle fasse beaucoup plus jeune que son age). On lui trouve toujours un côté mystérieux, et les réponses des questions qu'on lui pose finissent toujours par un point d'interrogation. Peu se sont mêlés à sa vie, et beaucoup en sont partis. Une rumeur courrait comme quoi cette fille était « maudite » dans son Lycée. Elle ne pouvait s'y résoudre. Elle ne le voulait pas. Mais les malheurs s'accumulaient, augmentant son quota de pessimisme. Pourtant, c'est une personne relativement joyeuse, mais il faut ajouter qu'elle le fait surtout par obligation, « elle se voile la face », se recherche ailleurs, essaie de se dire qu'en souriant, tout s'arrangera. De plus, elle déteste par dessus tout qu'on s'inquiète pour elle, malgré le fait qu'elle ait horreur de la solitude, elle clémende une importante indépendance. Et pourtant, elle est la première à se soucier de son voisin. Étant très observatrice, elle calcule facilement les changements d'humeurs des autres, de cette manière, elle remarque lorsqu'ils sont en mauvais état, même lorsqu'ils le cachent très bien ; comme elle. En ce qui concerne les études, malgré son dévouement aux mathématiques, ses efforts ne furent pas récompensés, totalement perdue dans cette matière, la jeune femme décida donc de se réfugier dans la psychologie, le social, et par la suite le commerce en créant sa propre boite. Elle n'a jamais été très studieuse, et pourtant elle faisait son possible, ratant les occasions de se regrouper entre amis, autour d'une bonne bière, profitant de la bonne ambiance qui y régnait. Cependant, son domaine était plutôt littéraire, comme une petite rêveuse, elle aimait se plonger dans l'imaginaire, se recroqueviller sur elle même, un livre en main, lisant à perte de vue des faits non avérés, et parfois, réels (ce qui était tout de même assez rares). Delilah aime les grands classiques mais a aussi des préférences chez des auteurs peu connus. Si on vous faisiez une liste cela pourrait durer des heures, voir même toute une nuit. Mais en exemple, on pourrait citer les contes d'enfants, les fables de La Fontaines, Oliver Twist, et quelques livres prévenant les faits de la drogue et de l'alcool, lui rappelant la déchéance dans laquelle était tombé son père. Il est vrai que la jeune femme n'est pas très riche, bien au contraire, elle se contente de très peu, et c'est pour ça qu'elle se prive de beaucoup de choses et a un coté très économique, ne passant donc pas son temps à faire du shopping tous les jours ; elle ne prend pas même le temps de baver devant les vitrines de marques qui affichent des habits qu'elle ne pourra jamais s'offrir. Malgré tout, elle n'en est pas moins radine avec ses proches. Sans doute même trop généreuse, il lui arrive souvent de se priver pour offrir une bricole à un ami, ou bien même à sa propre mère dont elle a du mal à se passer. En parlant de ça, la jeune femme s'attache facilement aux autres. Elle devient même facilement « accroc » (c'est pour dire). Pourtant, elle a du mal à prononcer les trois mots les plus touchant qu'un ami, ou même petit ami voudrait entendre « Je t'aime » ce qui lui causa beaucoup de ruptures au niveau de ses relations sentimentales. Cela ne veut pourtant pas dire qu'elle ne le pense pas pour autant, elle a juste du mal à montrer ses sentiments. Son regard toujours pétillant, elle reste malgré tout une femme qui cache sa vraie personnalité. Faisant toujours ce qu'on attend d'elle plutôt que ce qu'elle voudrait réellement faire. Elle se cache, pour vivre plus facilement. Ses amis la croit forte pour ce qu'elle a put vivre, pourtant, elle n'en ait pas moins fragile. Il lui arrive d'avoir des moments de névroses, bien que cela fait très longtemps qu'elle n'ait pas versé une larme (émotionnellement parlant). D'ailleurs, elle s'en veut énormément pour ça, elle se trouve froide, sans vie, malgré tout ce qui lui arrive. Parfois, elle songe même à des trucs inimaginable comme : « Et si ma mère mourrait demain, comme tous les autres, est-ce que j'irais pleurer dans ma chambre ou mon corps restera-t-il impassible, laissant juste mon cœur se briser et non se soulager ? » Elle est du genre à prendre beaucoup sur soie et ne pas se reposer sur les autres. Mais reparlons plutôt de sa prétendue « malédiction », Delilah est une personne, comme vous l'avez remarquée, sans personnalité, ou du moins, avec une qui n'est pas réellement la sienne. Ou alors pensez-en ce que vous en voulez, finalement. Ce qui lui arrive est tout simple. Tous ses proches partent un jour. Soit ils meurent, soit ils sont obligés de partir loin d'elle. Elle attire la peste et contamine tout ce qui l'entoure. Maladroite comme jamais, elle ne manque pas deux fois à emporter les autres dans ses galères. Étant donné qu'elle est du genre à croire que tout est de sa faute, comme si le monde reposait sur ses épaules, elle n'en est que plus paranoïaque. Beaucoup disent qu'elle serait hantée par un quelconque démon, mais elle s'en contrefichait, disant que c'était les légendes urbaines pour faire fuir les touristes et trouver un bouc émissaire. Il faut donc ajouter que la jeune femme est une personne très enthousiaste dans son travail, et qu'elle ne perd jamais courage. Elle ne peut fermer l'œil tant qu'elle n'a pas LA réponse qu'elle cherche. D'ailleurs, depuis ce jour, elle est toujours à la même étape.

    Manies > La jeune femme se tripote souvent les cheveux lorsqu'elle est songeuse, et avec change, vous pourrez la voir mordiller sa lèvre inférieure qui est un signe d'excitation (dans le sens de motivations, je précise).


    #005 - Physique.

    ___Delilah est une personne qui fait plutôt « jeunette » pour son age, elle en est à un point où on lui demande encore sa carte d'identité lorsqu'elle achète un verre d'alcool dans un bar, pourtant, elle a 23 ans. Elle n'a jamais été très grande, et n'avait pas non plus les traits du visages matures, cependant, elle complexait beaucoup vis-à-vis de ça, mais depuis, s'y est habituée. Cependant, elle a plus de succès avec les lycéens que ceux de la vingtaine, ce qui peut lui procurer une certaine jalousie vis-à-vis des autres filles, à qui on accorde le terme de « mignonne » et elle, juste « jeunette ». Il en va sans dire qu'elle n'a pas spécialement de soucis à se faire en ce qui concerne sa beauté étant donné que la jeune femme a beaucoup de charme, mais ça ne fait pas tout, hein. de plus, lorsqu'on apprend à la connaître, rare sont les personnes qui s'y attache, la trouvant trop mystérieuse et compliquée. De ses longues jambes fines, nous ne pouvons y déceler que très peu de formes. On la confond même parfois avec un mannequin (modèle réduit), cependant, cette carrière ne l'intéresse en aucun point, se trouvant « banale », il faut dire que Montgomey est une adepte de l'auto-dérision, autant mentale que physique. Elle n'arrive pas vraiment à voir son portrait en peinture, et il faut avouer que rare sont les personnes narcissiques. Son visage est ovale, et d'une finesse sans deux pareils, la couleur de ses joues vire parfois vers le rose pâle grâce au fond de teint qu'elle peut utiliser, et son nez est tellement minuscule qu'il pourrait passer pour invisible. Ses lèvres, très fines, sont difficilement accaparées d'une seconde paire. Très réservée, peu peuvent s'y être aventuré, ils sont d'une couleur pâle, étant donné qu'elle n'utilise pas de maquillage sur celles-ci. Ses yeux, reflètent d'avantage son coté « mystérieux », ils sont tels le bleu étincelant, comme le saphir, qui peut faire perdre le contrôle de toute personne à qui elle adresse la parole (si elle daigne le regarder dans les yeux, choses qui ne lui arrive que très rarement, préférant le paysage qui l'entoure). Pour faire ressortir ceux-ci, elle utilise quelques touches de maquillage, mais le plus impassible sont ses cheveux foncés, se rapprochant du noir. Ils ondulent le long de ses épaules d'une telle finesse qu'on les croirait vivant. Une légère frange recouvre le début de ses sourcils (parfaitement épilés) comme beaucoup de filles. Une taille fine, et un poids en dessous de la norme ; cela ne veut pas dire qu'elle se prive, bien au contraire, Delilah est plutôt du genre à manger son pot de Nutella à chaque déprime (donc souvent) sans prendre un gramme. De plus, elle déteste le sport, et vous la verrez rarement courir ou bien même faire des pompes. Ce n'est pas pour rien qu'elle a refusé l'option sportive pour ses examens. Ses oreilles, légèrement décollées, sont ornées de plusieurs piercing laissant perler sur ses cheveux quelques bricoles qu'elle s'est soit achetée, soit fabriquée elle même. Enfin, Montgomery porte un tatouage au niveau du rein (en dessous) en forme de symbole (ce n'est pas un tribal) plutôt étrange. Elle affirme ne pas se l'être fait elle même, et que c'est seulement apparut un jour, et qu'elle s'en était rendue compte à son réveil. effet de drogue ? Qui sait.


    #006 - Patrimoine Relationnel.

    Personne en particulier =S. J'éditerais lorsque mon personnage évoluera avec d'autre =).


    #007 - Autre.

    Avatar > Alexis Bledel {elle est notée prise, mais le membre n'ayant pas continué sa fiche depuis le 4 mars.. =S, j'essaie, on verra bien x), et en ce qui concerne sa taille, je laisse celui-ci en attendant de me faire un 200x320, j'fais vitee}
    Fille ou Garçon > Fille ;D.
    Comment avez-vous connu le forum ? Par une demande de partenariat sur mon Forum (Asphodel Root).
    Commentaires > J'aime énormément le design & le contexte !


Dernière édition par Delilah S. Montgomery le Jeu 20 Mar - 18:30, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 16:30

    #003 - Biographie.


    Patrimoine génétique > Ses parents sont tous deux des homo-sapiens, bien que Delilah ne connaisse que peu de choses de son vrai père, elle n'envisage pas qu'elle ait pu hériter une telle chose de lui. De plus, lui poser une telle question serait un réel supplice étant donné qu'il lui est presque inconnu.
    Fille unique, la demoiselle n'a jamais connu la vie de famille, son père constamment absent jusqu'à la fin de son adolescence, elle a toujours vécue avec sa mère qui l'a élevé avec beaucoup d'attention.
    - Aileen Montgomery, 49 ans, Journaliste, très proche de Delilah.
    - Jared Montgomery, 52 ans, Technicien, plutôt distant avec sa fille.



    Histoire > {j'ai tout regroupé =S}

      « Jared, où es-tu ? »

    Une jeune femme se tenait sur un banc, calme, et semblait regarder une nuit d'étoiles. Cela devait faire presque un mois que son époux avait disparut pour une raison inconnue. Il avait tout pour être heureux. Un travail qui rapporte, un bon caractère, une belle apparence physique, et surtout, une femme qui attendait son enfant. Aucune nouvelle ne se laissait sentir et beaucoup s'en inquiétaient étant donné que Jared était une personne responsable qui ne fuyait pas au moindre problème, quelque soit son envergure. Aileen, sa femme, était une personne indépendante, mais se retrouvait perdue sans l'homme qu'elle aime. Son ventre, aussi gros qu'une femme ayant atteint les neuf mois était orné d'un haut aux fils dorés. Les larmes ne lui montaient pas aux yeux, mais elle ne cessait de regarder la lune totalement dénudée ainsi que les étoiles épanouies. Quelques minutes passèrent, elle ne fit rien, ne cilla pas un sourcil, n'ajouta aucun mot à sa phrase, elle restait inerte. Puis son petit doigts bougea sur son ventre, son corps vacilla, et elle se redressa immédiatement. Elle arrivait. Se mordillant la lèvre, Aileen se retourna, puis attrapa le premier taxis en direction de l'hôpital, ne cessant de fixer la lune par la fenêtre malgré la douleur qui lui sciait le corps. Elle attendait, toujours calme, de le voir réapparaître, avec un sourire, affirmant « J'ai du faire un petit tour, je ne vous ai pas trop manqué j'espère » avec son sourire charmeur et festif. Mais il ne revenait pas. Les minutes passaient, les heures passèrent. Les infirmières l'entouraient, et elle fermait les yeux, faisant ce qu'on lui disait de faire.

      « Delilah Sky Moon October. Elle s'appellera Delilah Sky Moon October. »
      « Et pour le nom, nous faisons comment ? »
      « Le nom du père. Montgomery. »
      « Très bien, reposez-vous maintenant, vous en avez bien besoin après une telle nuit. »

    L'infirmière se retira, son masque toujours positionné sur son visage, habillée de bleu, elle ferma la porte derrière elle, rejoignant ses collègues qui venaient de mettre l'enfant en lieu sur, avec les autres. Aileen, par instinct, ferma les yeux doucement, éprise par les calmants qu'on lui a attribué dut à son état, se laissa aller jusqu'au monde des rêves. Inlassablement. Demain serait un jour meilleur, avec Delilah.


      • • •


    Plusieurs années avaient passées. Jared demeurait toujours introuvable, et Aileen se retrouvait seule pour parfaire l'éducation de son unique fille. Cette dernière, comme toutes les autres n'avait pas attendue son père pour prononcer ses premiers mots, faire ses premiers pas, et se rendre à l'école. Delilah demeurait toujours silencieuse en ce qui concernait son père, ne posant aucune question. En réalité, elle savait très bien les éventualités qui s'offraient à elle. Soit il était mort, soit il avait disparu, soit il était tout simplement partit. A son âge, rare sont les personnes qui s'en préoccupent réellement. Elle passait plus son temps dans son école, avec des enfants à se disputer pour un bonbon ou qui aura la pelle dans le bac à sable. Se faisant des amis tout en oubliant leur nom un jour plus tard. La jeunesse ingrate. Pourtant, au fil du temps, Montgomery se faisait de plus en plus proche avec sa mère. Elle n'avait aucun confident à part elle, donc il était normal que ça se finissent ainsi. Les parents de Jared ont toujours été absents, et ceux de Aileen ont renié leur fille dès qu'elle s'est retrouvée enceinte à dix-sept ans, lui empêchant de faire de brillantes études. Puis vint ce jour fatidique, celui qui devait se produire, un jour ou l'autre.

      « Dis, il fait quoi ton papa ? On l'a jamais vu ! »
      « ... J'ai pas de papa. »
      « C'est impossible ! »
      « Si, c'est vrai. »
      « Puisque c'est ça, je ne jouerais plus avec toi ! T'es pas normale ! »

    Ethan était un de ces gamins qui était dans sa classe avec qui elle avait l'habitude d'échanger ses goûtés, de partager quelques rigolade ou bien même de faire partit du même groupe lors des activités artistiques. Grâce à lui, elle arrivait même à compter jusqu'à dix. Et c'est avec de grosses larmes ruisselant sur ses joues que la petite fille venait d'entendre les adieux d'un gamin qu'elle prenait comme son ami. Fougueuse, elle se cacha toute la journée dans une cabane présente dans la cours de récréation, et lorsqu'elle vit sa mère, elle se rua vers elle, avec de grandes enjambés, et s'attacha à sa robe, murmurant des « mais moi, j'ai ma maman, j'ai ma maman » en répétition. Elles rentrèrent aussitôt, Aileen, intriguée, lui demanda ce qu'il se passait, et sa fille ne répondit rien, fixant le sol, l'air maussade et désemparé. Vint le soir, alors que Aileen s'engouffrait dans la bouche une portion de viande, Delilah ne cessait d'enrouler des pâtes autour de sa fourchette sans pour autant les manger.

      « Ma chérie, qu'est ce qu'il se passe ? »
      « ... »
      « Très bien, fais ce que tu veux. »

    Le repas continua ainsi, et alors que Aileen se prit une glace, Delilah n'avait pas encore avaler une seule bouchée du repas, regardant toujours ses courgettes, sans jamais relever la tête. Sa mère soupira un grand coup et, après avoir retiré la glace de sa bouche s'apprêtait à ajouter quelques mots, mais sa fille la devança de quelques secondes.

      « .. C'est, lâcha-t-elle calmement, laissant un court silence avant d'ajouter : ... papa. »
      « Oui ? »
      « Il.. il est où ? »
      « Moon.. » (elle avait l'habitude de l'appeler ainsi, par nostalgie)

    Aileen se décala de sa chaise pour se diriger vers sa fille. Elle la souleva, et prit sa place tout en la plaçant calmement sur ses genoux. Son regard était attendrissant, et la jeune fille se laissait bercer par les caresse qu'elle lui faisait sur les cheveux, attendant une réponse. Les larmes lui montaient aux yeux, lui faisant rappeler ce lourd moment qu'elle du traverser avec Ethan. Elle voulait pouvoir lui dire qu'elle avait un père, qu'il était astronaute ou quelque chose dans le genre pour qu'il lui pardonne. Pour qu'il redevienne son ami.

      « Je suis désolée Moon. Je n'en sais rien, et c'est pour cette raison que je ne t'en ai jamais parlé. Nous en aborderons plus amplement le sujet lorsque tu seras plus grande. »
      « ... »

    En gros, ça voulait dire : tu ne peux pas comprendre, la petite fille le comprenait parfaitement. Delilah se pinça la lèvre inférieure, sécha ses larmes à l'aide de sa veste, puis se releva, n'accordant pas même un regard à sa mère qui restait inerte, bouche grande ouverte sur sa chaise. Soudain, la petite fille se mit à courir à vive allure jusqu'à sa chambre d'où elle s'engouffra dans ses couvertures. A chaque fois que la porte s'ouvrait, elle se faisait silencieuse pour que sa mère pense qu'elle dormait. Lorsqu'elle partait, elle se mettait une nouvelle fois à pleurer, pensant à ce qu'elle était vraiment, et si elle allait devoir encore faire face à quelqu'un comme Ethan le lendemain.


      • • •


    Les jours passèrent, Delilah et sa mère se faisaient distantes, de plus en plus, évitant le sujet du père. La petite fille grandie, restant dans la même ambiance. Cette histoire avec Ethan lui avait refroidit le sang, elle n'arrivait plus à accorder sa confiance. A personne. Préférant demeurer dans la solitude. Elle jalousait toute ces filles que tout le monde regardait, elles, et leur côté social. Cependant, elle ne doutait pas une seule seconde que, elles aussi, avait eut leur lot de problèmes. La seule chose qui lui restait en dehors de la gorge, c'est qu'elles n'étaient pas seules quand ça leur été arrivé. Néanmoins, la jeune Montgomery était la seule fautive, et elle le savait. Les années se tassèrent, Aileen et sa fille avaient retrouvé une complicité importante, arrivée à ses quinze ans, Delilah avait mûrie, énormément. Elle aurait aimé avoir des nouvelles de son père qui restait introuvable, mais n'en abordait plus le sujet, attendant patiemment que sa mère lui en donne les raisons. Au Lycée, elle avait aussi des amis, beaucoup même, elle avait réussi à se faire accepter, mais ne changeait pas cette histoire de confiance. Un seul était au courant de son passé, un seul la comprenait. Il s'appelait Evan. Ils se considéraient tout deux comme des meilleurs amis, et on ne les voyait jamais seuls, toujours ensemble. Sauf cette journée là. Il était tard, et Delilah venait tout juste de finir le Lycée, Evan n'avait pu l'attendre, et le chemin du retour attendait l'adolescente. Elle marchait, longeant les rues, et s'arrêta dans un café en cours de route, comme elle avait l'habitude de le faire chaque soir. Son sac sur les épaules, elle franchit la porte, et s'installa sur une chaise. Le temps semblait long. On l'enfumait de cigarette, mais ça ne la dérangeait pas tant que ça, pourtant, l'idée de fumer ne lui viendrait même pas en tête.

      « Je vous sers quelque chose ? »

    Delilah tourna la tête vers son interlocuteur. Elle passait ici chaque soir depuis déjà quatre ans mais n'avait jamais entendue cette voix. Jamais. Dès qu'elle vit les traits de son visage, elle fut surprise de découvrir quelqu'un de très jeune, il devait avoir un, voir deux ans de plus qu'elle seulement, de plus, il était, il fallait le dire, très beau. L'adolescente s'en voyait perturbée, elle ne restait pas de marbre à ce regard émeraude. Cependant, elle ne pouvait rester ainsi éternellement, après avoir lancé un « euh » indécis, elle joignit ses mains sur ses genoux, et répondit :

      « Un café s'il vous plait, dans une grande tasse. »
      « Très bien, je vous l'apporte. »

    Il afficha un sourire calme, et le cœur de Delilah ne put s'empêcher de faire un bond. C'était bien la première fois qu'elle ressentait un tel sentiment. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle était tombée amoureuse, ce n'était pas aussi passionné, mais elle avait de l'intérêt pour un garçon, un intérêt qui n'avait rien à voir avec de l'amitié. Donc chaque soir, elle revint au café à la même heure, allongeant son chemin pour rentrer jusqu'à chez elle, de telle sorte, elle pu le voir plus souvent. Au fil des jours, ils devinrent amis, et rapidement, très proche. Bien entendu, ce n'était pas comparable avec la relation qu'elle entretenait avec Evan. Cependant, Ryan (car tel était son nom) l'intriguait plus qu'autre chose. Deux semaines après leur rencontre, ils sortaient ensemble. La jeune Montgomery avait eu du retard vis-à-vis des autres filles. Son premier petit ami, elle l'a eu à quinze ans, mais elle ne le regrettait pas. Il avait ce côté « dur à cuire » et « rebelle » mais elle trouvait que c'était un de ses charmes. Au fil des jours leur relation évoluait, elle apprit beaucoup de choses sur son passé. Comme quoi, il avait arrêté les études, et que ses parents étaient divorcés depuis déjà cinq ans. L'adolescente arrivait même à se confier, elle aussi. Elle se sentait en sécurité dans ses bras. Ce ménage durant plus d'un an. Une année parfaite. Mais toute chose a une fin. C'était un samedi après-midi, ils étaient, comme plusieurs fois auparavant, dans un parc parsemé de fleur en cette saison. Le soleil était sombre, et cette ambiance rappelait à Delilah le jour de leur rencontre.

      « Delilah.. »
      « Oui ? » dit-elle en le serrant davantage dans ses bras.
      « Mes parents compte se remettre ensemble. »
      « C'est génial ! » lâcha-t-elle, surprise.
      « Oui. Mais.. ils comptent déménager en France. »
      « ... »
      « Désolé. »
      « Quand ? »
      « Dans une semaine. »
      « Ah. »
      « Tu sais, je t'aime, mais.. je ne peux pas passer outre. »
      « Je sais. »

    L'adolescente l'embrassa en deux secondes, puis se redressa pour s'enfuir en courant. Il ne tentait pas de la rattraper, et elle ne pouvait s'empêcher de pleurer. Ça ne lui était pas arrivé depuis l'épisode avec Ethan. Cependant, cette fois-ci, Delilah s'en voyait que plus perturbée. Elle passa la nuit chez Evan, son meilleur ami, qui tenta de la rassurer le plus possible. Sans succès. Cependant, le lendemain, l'adolescente entra dans ce café, pour le revoir. Mais il avait rendue l'éponge depuis la veille. Stressée, elle ne pouvait se résoudre à aller chez lui, craignant de faire face à ses parents. Elle attendit donc, toute la nuit, devant ce café, qui était le lieu de leur rencontre. Fixant les étoiles, ou alors cette table, par la fenêtre. Elle ne pouvait se résoudre à rentrer chez elle.

      « Qu'est ce que tu fais là ? »
      « Oh ! Ryan. »

    Elle ne s'attendait pas à le voir. Ils discutèrent un bon moment, et petit à petit, l'ambiance perdue en tension, et ils étaient comme avant. Ils décidèrent tout deux de profiter des jours qui leur restait, en étant toujours un couple. Et que, le lundi qui suivrait, ils devraient rompre. Ce n'était pas des plus agréable comme situation. L'adolescente en souffrait. Chaque jour devenait de plus en plus lourd. Vint celui des aux revoir. Un long baisé, peut être même le plus long, et une longue versée de larme. Elle aurait aimé partir avec lui, mais elle ne pouvait partir, elle allait seulement avoir dix-sept ans, lui en avait dix-neuf. C'était fini. Il fallait bien l'accepter.


Dernière édition par Delilah S. Montgomery le Mer 19 Mar - 23:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 16:30

      • • •


    Le temps continuait de suivre son cours, et Delilah le vivait mal, très mal. Cela faisait déjà trois mois qu'elle n'avait plus vu Ryan, bien sur, ils gardaient un minimum de contact via Internet, et le téléphone, mais ce n'était pas du tout la même chose. Ses lèvres lui manquaient, ses bras, son corps tout entier, avec sa chaleur. Elle ne pouvait s'en passer. D'une telle force, qu'un jour, elle décida de sécher une journée de cours, et de prendre le premier avion pour la France après être arrivée à Bristol. Bien sur, ce n'était pas de tout repos, et elle n'en avait rien dit à sa mère. Mais, en début d'après-midi, elle se trouvait déjà à Paris. Cette ville était magnifique, elle ne connaissait pas un mot du français à cette époque, juste « Bonjour » mais elle le prononçait à l'anglaise. Stressée et soucieuse, elle vagabonda jusqu'à se rendre dans une place, très connue, où Ryan avait l'habitude de se rendre. Sans trop se perdre, elle y parvint, et tomba nez à nez face à lui, il était assis dans l'herbe, un roman en main, et elle ne pouvait s'empêcher d'en être émue. Peut être même aurait-elle lâché quelques larmes, tellement elle était heureuse.

      « R.. Ryan. »

    Il souleva la tête, la fixa longuement, et il ne put s'empêcher d'afficher un sourire imminent, se redressant pour la prendre dans ses bras, et déposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes. Ils avaient beau se dire de tourner la page, aucun des deux n'y arrivaient, mais ce serait sûrement la dernière journée de rêve des deux amoureux. Ils se prirent la main, et firent le tour de la ville (ou du moins, le centre ville). Ils discutèrent un long moment, patiemment, ne pensant pas au retour. Il y avait énormément de magasins, beaucoup plus qu'à Newport qui était plutôt une petite ville comparé à la capitale Française. Puis vint la fin de soirée, le problème était que Delilah avait pris le vol sur un coup de tête, et elle avait été chanceuse qu'une personne ait décommandé à la dernière minute. Cette fois-ci elle n'aurait peut être pas cette chance. De plus, elle ne serait pas chez elle avant 23h, sans compter que les Bus Bristol-Newport ne sont pas infinis. Elle expliqua la situation à Ryan qui fut très compréhensif.

      « Bon. Si tu veux, tu peux passer la nuit à la maison, mais tu dois appeler ta mère, elle doit déjà se faire du soucis puisqu'en Angleterre, il est déjà 20h. »
      « Ah oui, le décalage horaire. »
      « Oui. J'aimerais te dire 'reste autant que tu le souhaites', mais tu as des obligations. Alors, tu appelleras l'aéroport pour prendre l'avion le plus imminent de demain. »
      « Oui. »

    Et ils rentrèrent, calmement. Les parents de Ryan avaient l'air de deux jeunes mariés qui profitaient de la vie. On ne pourrait se douter qu'ils venaient tout juste de se remettre ensemble après cinq ans de séparations. Delilah fut accueillie comme il se doit, elle avait depuis toujours été appréciée par la mère de Ryan, une bonne chose. Elle lui proposa, tout comme son fils, de prendre son aise, cependant, William (le père de Ryan), ajouta quelque chose :

      « Nous avons un invité ce soir. Un vieil ami qui sort d'un centre de désintoxication, mais il est très gentil, tu verras. »

    Cela ne la dérangeait en rien, de plus, il n'y avait pas de quoi en faire un fromage, sans compter que, s'il en sortait, cela voulait dire qu'il était « guéri » (car, même si on le nie souvent, être accroc est comme une maladie). Delilah partie prendre une douche, et après s'être préparée se hâta de rejoindre Ryan qui regardait MTV à la télévision. Quelques brèves minutes passèrent, et la sonnette retenti. La mère de Ryan ouvrit la porte, et dès que l'homme entra, William s'écria :

      « Tiens ! Alors, comment se porte le bon vieux Montgomery ? »

    Delilah se tue. Immédiatement, Ryan la regardait, et elle tremblait. Ce nom était courant, il fallait bien l'avouer, mais en France, pas spécialement. Et, pour une raison inconnue, à chaque fois qu'elle l'entendait pour désigner quelqu'un d'autre, elle ne pouvait s'empêcher de penser que c'était son père, surtout quand il semble avoir l'âge de sa mère. Un seul indice s'offrait à elle : Jared, c'était son prénom. Si jamais, ils l'appelaient ainsi, ça expliquerait pourquoi, malgré toute ses recherches, sa mère ne l'ait pas trouvé en Angleterre.

      « Oh William, appelle moi Jared plutôt. »

    Silence. Delilah se leva, nette. Regarda ce nouveau venu qui semblait d'humeur joyeuse. Elle tremblait, ne faisait plus attention à rien. Alors, c'était lui ? Elle ne pouvait s'empêcher d'y croire dur comme fer. Elle attendait ce moment depuis toute gamine, mais d'un coté, le redoutait. Comment réagir ? Elle ne le savait pas. Une larme coula le long de sa joue, puis elle s'enfuie en courant pour s'enfermer dans sa chambre, sans aucune explication. Ryan était le seul à comprendre, et il restait à sa place, sans bouger. Enfermée dans la chambre d'amis, Delilah alluma sa musique, et s'engouffra ses écouteurs dans les oreilles. A fond. Elle n'entendait Lily (la mère de Ryan) qui lui demandait ce qu'il se passait. Elle avait peur, bien trop peur. Que pourrait-elle dire à sa mère en rentrant ? Elle qui avait été si clémente pour sa petite fugue. C'était un moment perturbateur, qui était évident, mais pour lequel on ne savait comment réagir.

    Toute la soirée se déroula ainsi, Ryan expliqua le problème à ce dénommé Jared qui était bel et bien le père de Delilah. Cette dernière, toujours avec la musique en fond sonore n'entendait aucun des mots de son « petit ami » (pouvait-elle encore l'appeler ainsi?). Puis vint le moment où Ryan réussit à forcer la porte, et qu'il emmena de force la jeune Montgomery jusqu'à son père. Ils discutèrent toute la soirée, apparemment, il était partit par obligation, ayant eut beaucoup de problèmes au travail, il s'était réfugié dans la drogue sans pour autant en dire un mot à sa fiancée. Il n'arrivait plus à s'en passer, et ne pouvait, par conséquent exercer son rôle de père, c'était bien trop dur. Il était navré, peiné, d'avoir tout raté de la vie de sa fille. Mais s'il n'était pas allé dans ce Centre, leur vie à tous les trois aurait put être gâchée. D'ailleurs, dès le lendemain, il devait revenir à Newport pour essayer de retrouver Aileen et sa fille. Mais la recherche était déjà aboutie. Delilah eut du mal à pardonner, mais n'est pas du genre rancunière, le pire sera sa mère.

    Donc, dès le lendemain, ils rentrèrent, c'est avec peu de conversations qu'ils passèrent le voyage. Ce qui était normal, on ne pouvait pas faire comme si de rien n'était et éviter le malaise. Et lorsqu'ils se trouvèrent devant la maison, Delilah mit dix minutes avant d'appuyer sur la sonnette. Lorsque Aileen ouvrit la porte, ce fut.. la surprise.

      « Ja.. Ja.. Jared ? »
      « C'est moi. »
      « Mais.. Mais.. Entre, entre. »

    Ils passèrent la nuit à s'expliquer, et il en résultat du fait que, sa femme l'aimait toujours, et qu'elle voulait bien refaire sa vie avec lui, et que, de toute manière, elle n'avait fait que l'attendre en dix-sept ans.


Dernière édition par Delilah S. Montgomery le Mer 19 Mar - 23:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 16:36

      • • •


    Par la suite, tout devint plus simple, bien que le temps d'adaptation fut long. Jared était une personne agréable, et il était bien d'apprendre à le connaître. Delilah oubliait peu à peu Ryan, et sortait de temps en temps avec des garçons, mais jamais d'histoires sérieuses qui duraient plus d'un mois. Elle eut son diplôme sans difficultés, et, après de multiples recherches, décida de se payer un voyage à l'étranger, plus précisément en Amérique pour un an avant d'entrer à l'université, sa mère le prit bien, son père aussi, ça leur permettrait de passer du temps ensemble, et donc arrangeait tout le monde. Entre temps, elle avait appris à parler le français (grâce à Ryan, par MSN et au téléphone qui lui donnait quelques cours). Dès son arrivée aux USA, elle loua un appartement, et se trouva un emploi en tant que serveuse dans un bar. Elle se fit pas mal d'amis, mais rien de très fructueux. Cependant, un jour, alors qu'elle était chez l'une d'entre elle qui se plaignait de ne pas avoir le temps de s'occuper de sa maison et en même temps de travailler en dehors, Delilah eut une idée. Elle avait mit assez d'argents de coté pour pouvoir ouvrir une (petite) entreprise, et l'Amérique ne lui déplaisait pas. Elle décida donc de s'y installer et de créer une Entreprise qui consisterait à aider les femmes d'affaire. Baby-Sitting, Femmes de Ménages, et autre, étaient à leur disposition jours et nuits. Cette affaire avait l'air de marcher, cependant, un jour, il y eut un malentendus, et une cliente venait s'en plaindre.

      « Allons en parler autour d'une tasse de café plutôt qu'autour d'un tel foutoir. »

    D'après la cliente, une des femmes de ménage n'était pas venu le Jour J, de plus, c'était une journée très importante, et on pouvait comprendre son comportement très énervé. Cependant, elles prirent le temps de discuter et de trouver un compromis. La jeune femme avait seulement un an de moins que Delilah (et faisait bien plus âgée, en même temps, avec le physique de Delilah, ce n'était pas bien compliqué) et toutes deux s'entendaient déjà à merveille. Elles sortaient beaucoup le soir avec d'autres amies que Lindsay (c'était son nom) lui avait présenté. En boite, dans des bars, elles avaient tout fait. Tellement, qu'un jour elles pouvaient se proclamer « meilleures amies ». Puis un soir, alors qu'elles étaient en boite, Delilah fit la connaissance de Jake. Il était grand, il était viril, il était beau. Il ne ressemblait pas tant que ça à Ryan, mais il lui fit le même effet. Tout comme avec son ex petit-ami, ils ne tardèrent pas à sortir ensemble. Leur relation dura deux ans et quelques mois. Ils étaient fiancés, et avaient même programmé une date pour le mariage. Sauf qu'au dernier moment, le jeune homme avait fait l'impardonnable.

      « Delilah, je ne peux plus me marier. »
      « Pardon ? »
      « Je suis désolé. Je.. J'ai couché avec Lindsay. »

    C'était la pire « claque » que la jeune femme put s'être prendre dans la gueule de toute sa vie. Elle tremblait, énormément. Et ne pouvait s'empêcher d'y croire, mais c'était bel et bien vrai. Elle le vira de chez elle, et pas sans rancune, elle n'était pas de ce genre là mais cette histoire lui restait en travers de la gorge. Elle l'envoya balader, et appela directement Lindsay pour lui balancer les pires insultes. Elle avait raison, jamais elle n'aurait du accorder sa confiance : Jamais.

    La haine commença à perturber ses nuits, elle ne pouvait être tranquille. Delilah imaginait leurs corps dénudés, leurs sueurs mêlés, jusqu'au jour où elle ne pu en supporter davantage. La vengeance était à son hécatombe, elle avait passé des semaines renfermée, cessant ses activités professionnelles dans l'espoir de tourner la page. Cette page. Revenir en Angleterre aurait été la meilleure solution, cependant, pour une fois : elle ne voulait pas fuir. Elle ne voulait pas se laisser faire. Pour n'importe quel prix, elle voulait le récupérer, cette histoire la fit sombrer, plus que jamais, dans des abysses insurmontables qui eurent changé toute sa personnalité. L'instinct était plus fort que la raison, elle se laissait guider par une voix antérieure, elle n'avait plus la force de vivre d'elle même. Ce n'était pas de la schizophrénie, bien au contraire, c'était une partie d'elle même qu'elle refoulait depuis déjà bien longtemps, se laisser marcher sur les pieds était une chose, l'accepter une autre. Cette fois-ci, les conséquences étaient rudes, et c'est avec les yeux sombres, dénudés de leur couleur saphir qu'elle franchit la porte de cet appartement. Son appartement.

    C'était l'instinct, cela va de soit. L'homicide était proche, les membres de Delilah tremblaient, mais étrangement, lorsqu'elle les fixait, elle ne voyait rien, rien du tout. Lorsqu'elle se dirigea face à un miroir, les traits de son corps de se dessinaient pas, comme si elle n'était pas là, comme si elle n'avait jamais été là, ce jour là, elle n'y fit pas attention, vous voyez, elle avait mieux à faire. Dans la salle de bain, l'eau coulait. Délicatement, elle se posait sur un corps dévoilé. Ce n'était pas la première fois qu'elle l'eut aperçu, et elle espérait que ce fut la dernière. Son nouveau pouvoir couvrait ses bruits de pas ainsi que sa respiration haletante. Elle n'hésitait pas même une seconde : Montgomery était comme envoutée. A l'aide d'une arme blanche, semblable à un poignard ancien, elle déchira les rideaux transparent, et pu entendre un cri. Son dernier cri. Sans même ciller, sans même sourire, elle balança le couteau dans l'eau claire parsemée de sang et fit marche arrière, jetant sa paire de gant dans la première poubelle venue dans la ruelle. Le soir même, Delilah reçut un coup de téléphone des parents de Lindsay comme quoi cette dernière se serait suicidée dans son bain, se tailladant les veines. Etrangement, elle ne se souvenait de rien, elle s'était réveillée en oubliant tout se qu'il s'était passée la veille, elle fini par supposer que c'était du à son manque de sommeil. Cependant, lorsqu'elle eut appris cette nouvelle, elle n'en fut pas chagrinée, c'était sa meilleure amie, mais cette dernière avait commis une telle trahison qu'elle méritait son sort.

    Les jours passèrent, elle réussit (avec beaucoup de mal) à oublier l'homme qui aurait pu partager sa vie, elle ne le voyait plus, et ne pensait plus vraiment à Lindsay. Découvrant son pouvoir petit à petit, elle est loin de penser que c'est elle qui a tuer son ancienne meilleure amie. Essayant de partir sur de nouvelles bases, elle continu sa vie. Mais qui a dit que sa haine s'était estompée ?


Dernière édition par Delilah S. Montgomery le Jeu 20 Mar - 0:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Fitzgerald
Admin | Caution ! High Voltage
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 28
Occupation : Bonnie, from Bonnie and Clyde
Love : There's this bad boy I've run away with...
Fears : Water.
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Electrokinésie
Side: None
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 19:08

Shocked
Tu es une rapide de la fiche, cependant on aimerait bien garder nos catégories. En ce qui concerne l'histoire c'est pas très important étant donné que tu as sectionné ton histoire, mais en ce qui concerne la psychologie, j'aimerais avoir les manies en exergue.
Est-ce que tu pourrais aussi développer un peu la réaction de Delilah si jamais elle apprenait l'existence du Labo, ou plutôt son avis général concernant un établissement de la sorte ? Very Happy
Et pour tes liens tu peux aller en demander tout de suite dans la partie demande de liens si tu veux Wink

Edit - Pour l'avatar, nous faisons un ménage prochainement Very Happy

_________________

BY : PARADISE_BIRDIE
___
She's always buzzing just like
Neon neon
Who knows how long
She can go before she burns away

QUICHETTE SUPERSTAR
SPN FREAK | SAVE DEAN SAVE THE WORLD
TEAM BLAIR AGAINST J. V. C. G.
DELA & BLATE RULE
I'M CHACE'S SLAVE. WHEREVER WHENEVER BABE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune
Deavon Kaine
• Explicit content
avatar

Nombre de messages : 266
Age : 32
Occupation : Lieutenant de police
Love : She's just... UHOH nevermind...
Fears : Flying
Date d'inscription : 13/02/2008

Genetic Code
Ability: //
Side: The good one
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 19:12

Shocked Oh la fiche de folie

Bienvenue

Alexis c'est trop un bon choix de vava je l'adore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/dream_of_papier/
Mallory Fitzgerald
Admin | Caution ! High Voltage
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 28
Occupation : Bonnie, from Bonnie and Clyde
Love : There's this bad boy I've run away with...
Fears : Water.
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Electrokinésie
Side: None
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 19:17

L'avatar t'es attribué Wink

_________________

BY : PARADISE_BIRDIE
___
She's always buzzing just like
Neon neon
Who knows how long
She can go before she burns away

QUICHETTE SUPERSTAR
SPN FREAK | SAVE DEAN SAVE THE WORLD
TEAM BLAIR AGAINST J. V. C. G.
DELA & BLATE RULE
I'M CHACE'S SLAVE. WHEREVER WHENEVER BABE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune
Drake Cavendish
• Stronger Than You
avatar

Nombre de messages : 313
Age : 26
Occupation : Clyde, outlaw with Bonnie
Love : This sweet girl who's with me on the road
Fears : His Family
Date d'inscription : 13/02/2008

Genetic Code
Ability: Force Décuplée
Side: No one
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 19:59

C'est même plus de la folie c'est carrément énorme là Shocked
Bravo n'empêche

Et Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo Donnovan

avatar

Nombre de messages : 654
Age : 25
Occupation : AGENT SEXY & SPECIAL DU FBI
Love : I'm not in love, I'm obsessed.
Fears : My own job is what scare me the most.
Date d'inscription : 15/02/2008

Genetic Code
Ability: No one.
Side: I'm a good man.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 21:01



Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 23:01

Merci beaucouuuup ^-^

Mallory > Je m'occupe de tous ces détails dans la soirée =P, ainsi que de terminer l'histoire, ou au pire demaiin =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Fitzgerald
Admin | Caution ! High Voltage
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 28
Occupation : Bonnie, from Bonnie and Clyde
Love : There's this bad boy I've run away with...
Fears : Water.
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Electrokinésie
Side: None
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 23:53

Tu as deux semaines de toutes façons Laughing

_________________

BY : PARADISE_BIRDIE
___
She's always buzzing just like
Neon neon
Who knows how long
She can go before she burns away

QUICHETTE SUPERSTAR
SPN FREAK | SAVE DEAN SAVE THE WORLD
TEAM BLAIR AGAINST J. V. C. G.
DELA & BLATE RULE
I'M CHACE'S SLAVE. WHEREVER WHENEVER BABE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Mer 19 Mar - 23:56

Vouii mais je suis pressée de RPPP x'D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Jeu 20 Mar - 0:08

Voualaaa, je pense que c'est bon =P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Fitzgerald
Admin | Caution ! High Voltage
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 28
Occupation : Bonnie, from Bonnie and Clyde
Love : There's this bad boy I've run away with...
Fears : Water.
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Electrokinésie
Side: None
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Jeu 20 Mar - 0:13

C'est quasiment parfait, je te valide

Mais cherche des liens, c'est mieux pour poster (enfin nous on fait ça ) ou alors poste un topic de recherche de topic dans la partie demande de liens, pour pas partir à l'aveuglette (on est frileux )

Mais amuse-toi bien I love you

_________________

BY : PARADISE_BIRDIE
___
She's always buzzing just like
Neon neon
Who knows how long
She can go before she burns away

QUICHETTE SUPERSTAR
SPN FREAK | SAVE DEAN SAVE THE WORLD
TEAM BLAIR AGAINST J. V. C. G.
DELA & BLATE RULE
I'M CHACE'S SLAVE. WHEREVER WHENEVER BABE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune
Delilah S. Montgomery

avatar

Nombre de messages : 21
Age : 27
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Jeu 20 Mar - 0:14

J'ai posté j'ai posté ^-^
J'attends des réponses puis j'éditerais cette partie =D


Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryn Chasen
• You burn if you approach
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 28
Occupation : Agent de police.
Love : Nobody has to love me and I have to love nobody. That's my creed.
Fears : I'M NOT A MONSTER okay ?
Date d'inscription : 13/02/2008

Genetic Code
Ability: Pyrokinésie.
Side: Good.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   Jeu 20 Mar - 21:08

WOW la fiche

Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Delilah S. Montgomery {pride}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Delilah S. Montgomery {pride}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pride Of nation
» Baptême d'Opaline Montgomery [PV]
» Roxy Juliet Montgomery ? Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» Soirée 2 ? Gay Pride
» Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Becoming Heroes :: Before The Game :: Présentation :: Inscriptions validées-
Sauter vers: