AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cheyenne Harrols | Iron Admin

Aller en bas 
AuteurMessage
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Sam 29 Déc - 1:19


© MADE BY PAWEKE_ART = ME



    » IDENTITE :

    Nom : HARROLS.
    Prénom(s) : Cheyenne Alice.
    Surnom(s) : La jeune demoiselle n’est pas sujette aux diminutifs. Bien que cela ne la gêne guère qu’on lui attribut des surnoms, elle n’apprécie en revanche pas qu’on écorche son prénom.
    Âge : La jeune femme fêtera très prochainement ses vingt six printemps.
    Date de naissance : C’est un mercredi d’Octobre, un six précisément, qu’elle poussa son premier cri.
    Lieu de naissance : Cheyenne a vu le jour ici même, à Salem, Massachusetts, USA.
    Nationalité : Mademoiselle Harrols est tout ce qu’il y a de plus américain.
    Occupation : Cheyenne est depuis presque trois ans une tueuse aux services du Lys Pourpre. Son champ d’action ne s’arrête cependant pas là, puisqu’elle est aussi utilisée par le camp rebelle des Heroes pour leur fournir des informations extérieurs. Pour gagner son pain donc, elle tue mais écume aussi souvent les bars à la recherche d’informations.


    » CAPACITES :

    Capacité : Cheyenne est capable de créer des champs magnétiques. Ceux-ci étant puissants et d'une grande précision, elle peut déplacer et déformer à distance toutes sortes de métaux. Mais ses capacités ne s’arrêtent pas là, bien au contraire. Pour l’instant, elle ne reste qu’à la superficie même de sa capacité primaire à savoir, un contrôle total de tout les métaux, mais elle peut même contrôler les molécules de fer circulant dans le corps humain, pouvant ainsi paralyser et tuer ses victimes. Malgré le fait que ce pouvoir semble rendre Cheyenne surpuissante et indestructible, elle ne sait pas le contrôler à fond, ce qui lui vaut des crises de migraines insupportables pouvant bloquer par la même occasion son pouvoir.
    Si elle apprend à le contrôler totalement, elle pourra alors accéder à une immense palette de capacités résident dans la présence des métaux partout sur terre. Elle pourra léviter, et détecter toutes formes invisibles ou illusions dans son champ magnétique. Mais pour l’instant elle est très, très loin d’y parvenir.


    Moment de l'apparition : C’est lorsqu’elle avait six ans que Cheyenne découvrit ses capacités. Au début, étant trop jeune pour prendre conscience de la chose, elle crut d’abord à un coup de vent violent, où une simple coïncidence, mais chaque jour qui s’en suivit alors, provoqua de nouvelles catastrophes plus ou moins importantes. Son petit gabarie et l’évolution rapide de ses pouvoirs provoquèrent chez la jeune fille des psychoses qui la rendait imprévisible et dangereuse pour autrui. Sa mère n’étant pas Heroes, prit peur et l’abandonna lorsqu’elle eut onze ans.

    Degré de maîtrise : Sur une échelle de dix, on pourrait évaluer le degré de maîtrise de Cheyenne a environ trois ou quatre. Pour le moment, il semblerait que ce soit plus le pouvoir qui la contrôle que l’inverse. La portée même de son pouvoir se résume au superficiel : champ de forces et télékinésie et déformation des matériaux à base de fer. Lorsqu’elle est sujette à une crise de migraine, elle est capable cependant de faire exploser totalement son pouvoir, exterminant tout objet ou corps contenant du fer, créant des champs magnétiques impossibles à franchir et détraquant les appareils à ondes électromagnétiques.

    Rapport à cette capacité : Lorsqu’elle était plus jeune, elle se rendit compte que son pouvoir était le responsable de bon nombre de ses malheurs et de celui de ses proches. Elle s’interdit alors de l’utiliser. Mais très vite, livrée à elle-même, elle se rendit compte qu’il était la seule chose qui lui servait ici bas, et qu’elle se devait de l’accepter et de ne faire qu’un avec lui. Aujourd’hui, son pouvoir est une part entière de sa personnalité et elle imagine très mal vivre sans. Il est son principal outil de travail, se laisse manger chaque jour un peu plus par ce même pouvoir. Elle doit donc l’utilisé mais avec modération.

    Connaissance du Labo : Lorsque sa mère l’abandonna, Cheyenne fut menée au Laboratoire. Isolée, solitaire, arrogante et irascible, la jeune Harrols ne se fit pas heureuse. Son pouvoir était trop fort et trop instable, ainsi que sa personnalité : elle détruisait les infrastructures de métal des laboratoires, refusait qu’on la touche. Agées de dix sept ans, elle se sauva enfin du Laboratoire. Aujourd’hui, elle ne veut plus en entendre parler. Elle n’est pas contre, mais pas pour autant. Elle ne participera jamais aux attentas et refuse les missions en son sein.

    » AUTRES :

    • Son corps est une véritable oeuvre d'art, inauguré de tatouages en tout genre et en toute taille.
    • Cheyenne se nourrit pas, ou du moins très peu. Mais s’il y a quelque chose qu’elle adore manger ce sont bel et bien les hamburgers, les très épicés, et au bacon de préférence.
    • Elle déteste le café.
    • Lorsqu’elle eut sept ans, elle éprouva le besoin de pratiquer un sport de combat. Sa mère l’inscrit donc à des cours intensifs de Juji-tsu. Elle en a pratiqué douze ans et c’est ce qui explique aujourd’hui son niveau exceptionnel.
    • Elle n’est jamais sortie du Massachusetts et encore moins des Etats-Unis.
    • La jeune demoiselle a une sainte horreur des espaces clos.
    • Elle ne supporte pas qu’on la touche.
    • Elle adore les sciences, surtout génétiques.
    • Autrefois, elle possédait un berger allemand nommé Shenver mais ce dernier est mort en se faisant écraser par une voiture.
    • La seule chose matériel auquel tient Cheyenne plus que tout au monde, hormis ses livres, est sa moto, une BMW K1200R. C’est son seul moyen de transport et c’est donc plus pour des raisons pratiques que sentimentales et esthétiques qu’elle l’aime.
    • Elle sait faire des bombes artisanales très puissantes et dangereuses.
    • Depuis peu de temps, après avoir finis de lire les inombrabres livres qui se trouvent dans son appartement délabré, Cheyenne commença l'écriture de ses mémoires. Ecrivant avec un vieux crayon sur des feuilles jaunis par le temps.



    Avatar : Keira Knightley (L).

    Fille ou garçon : Fille. tongue
    Comment avez-vous connu le forum ? Hum...
    Commentaires : Toujours le même...J'aime Birdie *mrgreen*

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS




Dernière édition par Cheyenne Harrols le Mar 26 Fév - 1:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Mar 19 Fév - 21:07

    » PSYCHOLOGIE :

    Traits de caractère : Le moins que l’on puisse dire sur la jeune Harrols, c’est que son caractère est des plus complexes et imprévisibles. Jamais au grand jamais une personne n’a osé dire un jour qu’elle comprenait Cheyenne, et ce même depuis sa plus tendre enfance. Timide, réservée et solitaire, enfant, la petite fille n’était pas de ces enfants d’un caractère joviale et dynamique. Elle restait des heures seule dans sa chambre à lire des livres de sciences, et se barricadait dans un monde imaginaire où elle n’était jamais déçue. Elle n’avait jamais connu son père et c’est que ce reprochera tous les psychiatres à sa mère. Le manque d’une présence masculine et le fait que sa mère occupait la plus grande partie de son temps à l’institut de beauté où elle travaillait et avec des hommes n’avait nullement aidé à ce que Cheyenne ait une enfance stable. Très vite, elle dut apprendre donc à survivre seule et à se débrouiller du mieux qu’elle pouvait. Indépendante et têtue, elle sait ce qu’elle veut et ne vit selon ses propres principes et valeurs, ce qui la rend d’autant plus imprévisible et dangereuse. Très silencieuse, elle ne parle que très rarement, et réfléchit plus qu’elle ne s’exprime. Vivant cloisonné dans son propre monde qu’elle s’est forgée, Cheyenne fait exclusivement passé ses pensées où son état d’esprit par son regard ou une gestuelle très carrée. On la souvent comparé à une machine de guerre, d’apparence froide, ne faisant ressortir aucun sentiment apparent. Ce qu’elle déteste par-dessus tout, c’est de se faire d’être mise à nue : que les personnes en face d’elle puissent oser dire qu’ils la comprennent ou qu’ils savent ce qu’elle endure. Son caractère en acier trempé ne cache qu’une infime partie de sa cruauté et de sa non pitié. Jouissant des capacités de ses pouvoirs pour tuer, elle s’en remet cependant toujours dans un premier temps à sa force et à ses techniques de combat. Beaucoup de rumeurs disent sur elle qu’elle aurait été entraîné par une unité spéciale, car lorsque Cheyenne entre dans une pièce, elle voit surtout et avant tout des possibilités. La jeune Harrols a cette capacité extraordinaire à analyser tout ce qui se passe autour d’elle. Sa mémoire visuelle est exacerbée de telle façon à ce qu’elle peut retenir un numéro de plaque d’immatriculation en l’ayant observé en à peine une seconde. Au-delà de ça, en tant que Heroes, Cheyenne a toujours eu du mal à bien définir son propre rôle dans la guerre. Et c’est bien ce qui l’embête. Elle déteste ne pas avoir le contrôle sur quelque chose et savoir qu’elle n’arrive pas à bien maîtriser son don et son opinion sur son ‘état’ la rend extrêmement irritable. Elle ne se considère pas comme un ‘bon’ Heroes, mettant ses dons aux services de la mafia pour tuer et gagner de l’argent. Mais ceci étant, elle sert tout de même de médiateur entre la ville de Salem et les rebelles qui se tapissent dans la forêt. Pour ce qui est du Laboratoire, elle déteste cet endroit certes, mais c’est rendu compte au fil du temps qu’il était pour ceux d’entre eux un havre de paix suffisant et la sécurité de leurs vies dans ce monde qui les rejette. Au fil du temps, et pour résumer, on peut dire de Cheyenne qu’elle n’a jamais changé, mis à part la cruauté qui s’est installé dans sa personnalité. Elle noie volontiers ses malheurs et sa solitude dans l’alcool et les comprimés en tout genre, et la seule échappatoire qui lui reste sont ses livres. Sa chambre de motel est recouverte de piles de livres en tout genre, qu’elle passe son temps à lire. C’est donc dans un monde littéraire imaginaire qu’elle s’emprisonne pour échapper du mieux qu’elle peut à la dure réalité et pour ne pas avoir un jour faire un choix fixe qui la conduira à s’ouvrir et à rejoindre un groupe de personne, ne se sentant pas prête pour ressentir le moindre sentiment d’amour, de compassion et d’aide pour son prochain.

    Manies : Son teint grisâtre traduit bien entendu une forte consommation de nicotine. Une manie dont Cheyenne a à présent un mal fou à se défaire, car bien entendu, elle ne veut pas s’en défaire. Sa consommation passe à environs un paquet de cigarette par jours, si ce n’est plus. Découlant de cette même manie, Cheyenne ne se sépare jamais de son zippo en argent dont elle adore ouvrir et fermer le couvercle en faisant craquer la flemme sur sa cuisse. Une habitude nerveuse qui a tendance à stresser ses interlocuteurs. Autres choses et non des moindres, Harrols ne sort jamais sans trois petite boules grises en fer qui se trouvent dans sa chaussure. En effet, lorsqu’elle doit passer les contrôles de police, elle doit vider ses poches et par conséquent, on lui ôte ses armes comme pistolets et armes blanches. En revanche, ses petites billes de la taille d’une balle de calibre, sont une arme redoutable puisqu’elle s’en sert comme balle de pistolet pour tuer si elle n’a rien d’autres pour finir le travail. Mis à part ça, elle adore les faire tournoyer dans les airs ou sur une surface plane lorsqu’elle réfléchit, boit, ou lit. D’ailleurs, lorsque Cheyenne parle, elle utilise souvent des maximes tirés de livre qu’elle a lu.

    » PATRIMOINE RELATIONNEL :


    by krazykate2
    LORENZO DONNOVAN (Michael Weatherly)

    Cela remonte à environs deux ans à présent. Lorenzo cherche à mettre la main sur un témoin potentielle pour l’aider à mettre à terme à une branche de la famille Androsi – non sans mal – et ne trouve rien. C’est il y a quatre mois environ que le jeune agent fédéral a croisé la route de Cheyenne Harrols, femme des plus mystérieuses qui semblent avoir un lien avec la mafia. La pistant nuit et jour, prenant photos sur photos, cette jeune femme la rend complètement paranoïaque, qu’il en a fait sa priorité d’enquête au grand damne de son supérieur. Mais sait il seulement qu’elle sait qui il est et qu’elle joue au chat et à la sourie avec lui ? A quand donc une rencontre des plus violentes ?.


    by krista
    DEREK NOLLAN (Josh Duhamel)

    C’est au détour d’une ruelle, alors qu’ils avaient été mis sur la même affaire que Cheyenne et Derek se rencontrèrent. Il fut impressionné par la force de caractère de la jeune fille qui réussit à le mettre à terre. Mais depuis ce jour, ils sont sans cesse en compétition l’un contre l’autre, au grand bonheur de la Mafia qui use de cette compétition pour faire tuer un maximum de personnes. Extrêmement doués dans leurs métiers respectifs, il est normal que Derek et Cheyennene peuvent pas se voir en peinture, et pour cause : ils aspirent tous les deux au titre de tueur numéro un du Lys Pourpre. Les tensions se créant, ils se cherchent constamment des noises, se menaçant au détour d’une rue. Ils se détestent tellement que la petite ligne qui sépare l’amour de la haine sera très bientôt brisée et la prochaine étape sera soit la mort..


    by birdofjune
    MALLORY FITZGERALD (Leighton Meester)

    Lorsque l'on appartient à la haute-bourgeoisie, les lois n'ont plus vraiment d'importance. C'est pour ça qu'à même pas quatorze ans les filles Fitzgerald pouvaient se rendre à des soirées étudiantes et boire en compagnie de beaucoup plus âgés qu'elles. De toutes façons, elles savaient très bien se tenir et maîtrisaient leurs limites parfaitement. Ainsi, ce fut lors d'une soirée étudiante réunissant les étudiants de Salem et Boston que Mallory fit la rencontre de Cheyenne, cette grande bringue à la peau pâle qui fumait cigarettes sur cigarettes, seule dans un coin avec son verre. Mallory n'avait que quinze ans mais Cheyenne trouva cette petite gamine intéressante et plutôt intelligente pour ce dont elle avait l'air. Elles discutèrent longuement de la sensation d'être différent, de l'envie de liberté et de la difficulté d'avoir des parents. Elles ne se sont jamais revues depuis, mais il est certain que si elles se croisent de nouveau, un sentiment d'amitié et de confiance plus profond pourra naître entre ces deux jeunes femmes séparées par cinq années.


    by ethicalpirate
    CASEY GRAHAM (Kristen Bell)

    Type de lien.


    by Opera_house
    HAILEE SENFIELD (Olivia Wilde)

    Type de lien.


    by misty_creates
    BRYN CHASEN (Katie Cassidy)

    Type de lien.

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS




Dernière édition par Cheyenne Harrols le Mar 19 Fév - 23:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Mar 19 Fév - 21:09

    » BIOGRAPHIE :

    Patrimoine génétique :

    Vous vous appelez Juddi. Juddi Harrols. Vous êtes née dans une clinique près de Austin, au Texas. Vos parents…Vous ne vous en souvenez plus. Ou peu, très peu. Juste des images imperceptibles qui se reflètent dans des rêves le soir venu. Les médecins ont souvent dis que votre maladie était responsable de cet oublis, mais au fond de vous, vous savez très bien que c’est un oublie volontaire de votre part. Vous avez toujours su faire ça…Oublier ce qui rendait votre impossible, ce qui vous torturait. De toute façon vous ne ferez pas étalage de vos parents. Ca ne sert à rien. Ils étaient juste là pour vous rappelez chaque jour que vous étiez une bonne à rien qui finirait pas faire le trottoir. Aujourd’hui, vous vous rendez compte qu’il n’avait pas totalement tord. C’est un peu le trottoir par ici. Vous arpentez toujours la salle chaude du salon de Vénus avec un sourire faux, une couleur fausse, des faux ongles, des fausses chaussures en cuir, une veste de fausse marque, tout en elle était faux, factice, inventé, créée. Même ses seins. Ses rides. Ses fesses. Ses cuisses. Tirées, retouchées, étirées, l’argent qu’envoyaient chaque année vos parents en pensant que vous étiez à l’université ou pour Noël ou votre anniversaire passe dans les frais chirurgicaux.
    Et puis, il y a Rayann. Rayann Azer. Vous le croisez, chaque jour, il vient à l’institut pour apporter les stocks de produits. Il est jeune, trop jeune. Il est grand, le teint halée, les cheveux bouclés couleur ébène, et des yeux…gris. Ses yeux, sa carrure, c’était ces choses qui vous avaient frappées la première fois que vous avez vu Rayann. Vous lui parlez chaque jour. Enfin non, vous riez comme une pintade quand il ose desserrer la mâchoire. Il est froid, distant, évasif. Il craint tout. Vous le voyez. Il se cache. Ses yeux sont constamment tournés derrière son dos, comme s’il craignait chaque instant d’être reconnu, retrouvé. De potins en potins, comme il est courant d’en entendre dans un institut de beauté, vous avez appris par l’ami de la cousine de la voisine de Rayann qu’il vivait seul, silencieux, cloîtré, qu’apparemment la livraison de cosmétique n’était pas son seul gagne pain. Il se déplace en voitures européennes, portes des costumes de marques. Il est dangereux. Inculpé trois fois pour meurtre. Aucune preuve, donc relâchés. Il est dangereux. Mais il vous le faut. Comme vous avez eu avant lui Stephen, Eric, Brice, Cole, Patrick et d’autres dont les noms vous échappent.

    * * * *


    Deux barres. Voilà. Vous êtes enceinte. D’un coup. Tout s’écroule. Votre vie, votre parfaite petite ligne de déesse, vos séance intensive chez le chirurgien, tout. Pourtant, au fond de vous, tout au fond, vous décidez de le garder. Impossible de savoir pourquoi. Sûrement à cause de Lui. Il a toujours eu ce « truc », cette chose qui la faisait plier. D’ailleurs, elle se demandait encore comment elle avait réussis à coucher avec lui. C’est tout ce qu’il vous reste. Vous n’avez rien dans ce monde. Il est parti, il était horrible. Elle n’aurait jamais du le laisser entrer dans sa vie, mais il est passé par là, à tout détruis et est repartis, laissant un ultime cadeau d’adieu. Mais sera-t-il un monstre ? Un monstre dangereusement puissant comme l’était Rayann. Vous avez vu Cheyenne grandir dans votre ventre. Pendant neuf mois, vous avez supporté le grossissement de votre corps, tout. Elle sentait cette puissance qui l’avait autrefois séduite. Mais vous restez superficielle. Vous ne changez pas. Vous devenez pire. Cheyenne naît. Elle n’a pratiquement rien de son père. Sauf ce regard. Pas la couleur des yeux, non non, mais ce regard si froid, si envoûtant. Elle semble normale, alors vous oubliez. Vous oubliez la nature de votre ex compagnon. Ainsi donc, la vie avance, Cheyenne n’existe plus votre vie passe avant la sienne. Vous n’avez été qu’une mère que quand vous l’avez porté. Aujourd’hui vous vous en foutez. Il faudrait ne pas oublier qui était son père.





_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS




Dernière édition par Cheyenne Harrols le Mar 19 Fév - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Mer 20 Fév - 23:27

    Moment(s) de l'enfance :

    Trente-six, trente-sept, trente-huit, trente-neuf. Les bruits secs de la grande aiguille de la pendule de la cuisine trace son cercle dans le silence de la maison. Cheyenne balance lentement ses jambes dans le vide, assise sur sa chaise, tentant de se forcer à avaler ses céréales. Elles sont périmées, elles ont un vieux goût, mais sa mère ne veut pas en racheter. La flemme. « Trop occupée » elle dit. Tant pis, de toute façon Cheyenne n’ai pas très fan des céréales. Elle n’est pas très fan de la nourriture tout simplement. Elle a toujours du se priver de beaucoup de choses à cause de sa mère. Elle vit constamment dehors, rentre rarement le soir, et si elle n’est pas accompagnée d’un homme, elle se saoule devant la télévision et dispute Cheyenne. Juddi entre dans la pièce, transportant sur son passage une odeur magnifiquement épicée qui vient de son parfum. Aujourd’hui, ses longs ongles sont peinturlurés d’un bleu acide, assortis à son bandeau qu’elle a noué autour de sa longue tignasse blonde platine. Elle se dirige vers la cafetière, se sert une grande tasse de café, posant ensuite son sac à main sur la table. Elle sort ensuite quelques billets de son portefeuille.
    - Tiens tu commanderas une pizza ce soir.
    - Mais maman ce soir c’est…
    - Je m’en fiche, je ne suis pas là, tu te débrouilleras.

    Cheyenne retint sa respiration. Et voilà. Ca faisait quatre ans aujourd’hui qu’elle avait passé son anniversaire seule. On ne peut pas avoir dix ans, et ne pas le fêter dignement avec sa famille. Une boule de colère se forma dans son petit estomac, ses tempes frémissaient.
    - Dis m’man ? demanda-t-elle enfin.
    - Juddi.
    - Oui, Juddi.
    - Quoi ?
    - Pourquoi tu m’as jamais parlé de mon père ?

    Juddi s’estomaqua, et posa sa tasse de café en toussant, s’étouffant. Elle s’assit sur la table, souriant faussement, en claquant ses ongles sur la table de la cuisine, ses yeux gonflés de colère en regardant sa fille.
    - Parce que ce n’est en rien intéressant.
    - Oui, mais je veux savoir.
    - Non.
    - Dis moi.
    - Non je t’ai dis.
    - DIS MOI !
    Dans un bruit violent, sourd, le grille pain traversa la cuisine, passant au dessus de leurs têtes et alla s’écraser avec violence sur le mur d’en face. Alors que Cheyenne avait les yeux rivés sur le mur, Juddi elle, comprit alors, et regarda sa fille.
    - T'as vu maman le …
    Cheyenne se retourna, et vit le visage ahuris de sa mère qui l’observait. Déformé par la peur. Juddi se releva, trébuchant en arrière hochant la tête.
    - Non…non…Tu ne peux pas.
    - Quoi ?
    - Tu…Tu es comme lui…
    - Mais qui ?
    - Ton père.

    Sa main plaquée sur ses lèvres, Juddi sentit la peur lacérer son estomac. Tremblant de tous ses membres, elle se dirigea vers la fenêtre de la cuisine,, son regard s’égarant dans la ruelle qui s’éveillait. Elle se pinça les lèvres. Il était temps de se confier à quelqu’un. Ce mal la rongeait depuis tellement de temps. Il était temps qu’elle sache, et qu’elle comprenne qu’un jour, elle comprendrait pourquoi elle possédait un don si exceptionnel. Elle se rassit sur la chaise, et Cheyenne comprit que ce regard qu’avait sa mère c’était la première et la dernière fois qu’elle le voyait. Elle se gratta sa tempe, prit une profonde inspiration et commença à narrer son histoire, sans pourtant regarder sa fille.
    - Ton père…Rayann…Azer. Je l’ai rencontré il y a très longtemps maintenant. Je te mentirais si je te disais que j’étais amoureuse de lui et que tu es née d’un amour partagé. C’est faux. Les belles histoires ça n’existent pas. J’ai partagé une relation avec lui pendant trois mois. Il était riche. Il m’offrait beaucoup de choses. Mais je savais bien que son métier de livreur n’était pas la source de cet argent. De plus il avait ce…truc. Enfin. Un don.
    - Un don ?
    - Un …pouvoir.
    - Comme Superman ?
    - Disons que Superman est un bon exemple oui.
    - Il voyait à travers les murs ?
    - Non. Il pouvait se dédoubler.
    Elle marqua une pause, les larmes arrivant à grands galops sur le bord de ses yeux.
    - Il vivait en double. Une partie de lui livrait des cosmétiques dans mon salon, tandis que l’autre travaillait pour la Mafia.
    - Arrête maman.
    - C’était pour ça qu’il était toujours relâché. Son alibis se tenait grâce à sa moitié qui se déplaçait au grand jour, au vu de tous. Sa combine était tout simplement parfaite. J’ai eu peur, parce que j’ai compris. Je n’étais jamais avec le même Rayann. Et un jour, partis. Disparu. Sûrement retourné en Turquie, son pays d’origine. Je ne sais pas. Je n’en sais rien.
    - MAMAN ARRETE.
    Le four, le lave-linge, les casseroles, éclatèrent d’un coup, dans un boum retantissant, faisant vibrer la tuyauterie. Juddi ne bougea pas. Elle éclata en sanglot, attrapant la main de sa fille.
    - Tu es un monstre aussi. Comme lui.
    - Je…
    - Il faut que tu disparaisses. Je ne veux plus te revoir. Tu n’es plus rien pour moi, sauf le monstre que j’ai crée avec l’aide d’un autre monstre.
    - Mais comment tu peux dire ça, Maman arrête, tu me fais peur, je ne comprends rien.
    - Je suis nulle en science, je ne t’expliquerais rien.

    Ses yeux reflétaient soudain une colère noire, ses pupilles étaient totalement dilatés. Elle se releva lentement, et attrapa sa fille violement par le menton.
    - Je te garde avec moi si tu me promets de faire extrêmement attention à ton pouvoir. Je m’en fou, c’est surprenant rapide, mais si tu ne veux pas finir dans la rue, je te jetterais dehors, sans aucune once du culpabilité. Tu m’as comprise ?
    Silence. Rien. C’était fou, impossible, ça semblait être incroyable, un cauchemar. Ca n’existait que dans les cauchemars.
    - Oui.

    Comprendre ce qu’on ne peut pas, c’est le seul cadeau qu’offre la solitude et le reclus. C’est le plus beau cadeau qui vous borne à croire que vous êtes un monstre horrible, qui ne pense à tuer, qui implore chaque jour à la mort.

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Mer 20 Fév - 23:53

    Moment(s) de l'adolescence :

    Le métal froid qui l’attachait à la chaise semblait excitez en elle l’envie étrange de faire exploser la pièce dans laquelle elle se trouvait. Mais elle ne pouvait pas. Assommée par les médicaments, elle somnolait sur sa chaise, le regard vide, son maquillage noir soulignant ses yeux cernés ayant coulé. En débardeur blanc, mini short noir, Cheyenne semblait perdre petit à petit conscience, comme si elle allait sombrer dans un sommeil profond. La porte derrière elle, s’ouvrit. Quelques voix chuchotèrent un charabia incompréhensible et la porte se referma, suivit des bruits réguliers de talons sur le sol maculé de la salle. Un homme maigre, plutôt grand, petite lunette carrée sans bordure s’installa au bureau en face d’elle, et ouvrit son ordinateur, cliquant en haut de la petite webcam.
    - Alors, commençons. Déclinez votre identité.
    Cheyenne ouvrit la bouche, déglutit et toussa.
    - Harrols, Cheyenne Alice.
    - Identification numérique.
    - 7-7-7-2-6-1.
    - Capacités.
    Cheyenne se redressa, ses yeux rencontrant enfin celui de l’homme. Noir et meurtrier c’est ainsi qu’on pourrait qualifier ce regard.
    - Contrôle du fer.
    L’homme esquissa un sourire faux et tapota sur son ordinateur quelques mots et croisa ses mains sur sa poitrine, se reculant sur sa chaise.
    - Alors mademoiselle Harrols, savez vous pourquoi êtes vous là ?
    Cheyenne tentait de reprendre une respiration normale, alors que son souffle se saccadait. Elle toussa et déglutit.
    - Je…J’ai…
    - Vous avez brisé un bras, une jambe, trois côtes, une nuque et une mâchoire à un gardien…Avez-vous quelque chose à ajouter mademoiselle Harrols ?
    - Non.
    - Non ? N’auriez vous pas omis il y a un mois à présent, lorsque vous êtes entrée au Laboratoire que vous aviez fais du juji-tsu.
    - Je n’avais pas considéré la chose comme importante.
    - Oui bien sûr. Ricana l’homme.
    Il se leva de sa chaise, et tourna lentement autour de la table et commença à arpenter la salle.
    - Lorsqu’on vous a demandé quelles activités physiques vous aviez exercé, je pense que la réponse aurait du être un peu plus étoffé que celle que vous nous avez fournie.
    - Qu’est ce que ça change ? murmura-t-elle, dans un souffle rauque.
    - Pas mal de chose. Un sport de combat à votre actif change complètement votre profil psychologique.
    Il s’arrêta, et se retrouvant derrière Cheyenne, il se rapprocha :
    - Est-ce que vous pourriez un jour tuer ?
    Cheyenne eut un haut le cœur. Elle ouvrit sa bouche, mais aucun son n’en sortit. Elle souffla, mais ne dit rien. L’homme regagna sa chaise et tapota sur son clavier.
    - Votre sang présente un génome très particulier. Ca vient de votre père, sans aucun doute. Turc c’est cela ?
    Cheyenne sentit sa menotte trésaillir, ses lèvres et ses tempes tremblèrent, son coeur s'emballa, ses pupilles se dilatèrent.
    - Ne me parlez pas de mon père.
    - D’après des informations top secret, il semblerait qu’il…
    - Je ne veux pas savoir.
    - Travaillait pour…
    - A QUOI VOUS JOUEZ ?
    Le cadre de l’ordinateur se détacha avant d’aller s’écraser contre le mur. Cheyenne semblait immerger lentement de sa torpeur, son état de légume s’effaçant. Le professeur se mit à ricaner, posant son index sous son menton.
    - Beaucoup d’entraînements mettent en avant le caractère des patients. En rapport avec leur passé, ou en appuyant sur une corde sensible. En général on teste leur sensibilité et en parallèle à quelle limite pouvons nous pousser ces patients pour les faire devenir dangereux voir…mortel.
    - Et vous croyez qu’en me parlant de mon père je vais vous égorgez ?
    - Je pense que vous n’avez pas besoin que je vous parle de votre père pour que vous m’égorgiez.
    - …
    Cheyenne se tut, alors que l’homme se redressa pour se pencher vers elle, s’asseyant sur son bureau en face d’elle.
    - Autant vous dire que nous allons vous surveillez de très près et que nous ferons en sorte que votre séjour parmi nous soit bénéfique à votre nature. J’espère m’être bien fais comprendre.
    - Vous savez quoi ? Vous ressemblez à ma mère. Sauf que vous avez les faux ongles et les cheveux blonds en moins.

    Dans un craquement sourd, la menotte se brisa, et Cheyenne se releva d’un seul coup, le professeur sursauta, sautant en arrière sur son bureau. La porte de la pièce s’ouvrit à la volée deux immenses gorilles se précipitant alors sur l’attraper par les épaules. Cheyenne esquissa un sourire au professeur.
    - Regardez bien votre calendrier. Dans deux semaines, trois jours et seize heures, je sortirais d’ici et tant pis si je dois tuer. Vous savez ce que c’est ? L’instinct de survie.
    La peur panique submergea le regard du professeur, tandis que les deux hommes tiraient Cheyenne à l’extérieur. Deux semaines, trois jours et seize heures, le professeur Higgins mourrait lors d’une évasion de trois Heroes. Il avait un barre en métal à travers la poitrine.

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Sam 23 Fév - 1:20

    Moment(s) de l'âge adulte :

    « Parfois, la solitude peut transformer les gens en fantôme. On se rappelle ce qu’on avait avant, ce qu’on a perdu, et qu’on ne retrouvera jamais. Elle peut prendre tous les espoirs d’un homme, et les cacher là où il ne les trouvera jamais. Voilà ce que peut faire la solitude. »

    Cheyenne écrasa sa cigarette dans la petite assiette creuse qui se trouvait entre ses jambes nus. Appuyé contre le recoin de la fenêtre, assise sur le rebord, elle quitta des yeux la lettre qu’elle tenait entre ses longs doigts fins, et parcourue la rue d’un regard suspect et pourtant bien veillant. Elle attrapa du bout des doigts une autre cigarette dans son paquet entre ouvert, et craqua une allumette. Tirant une longue bouffée de tabac, ses mèches brunes tombèrent mollement de ses épaules, tandis que son visage revenait vers la lettre. Elle bruissa entre ses mains, le papier devenant chaque jour un peu plus beige, un peu plus abîmés, les plis et les froissures se creusant toujours plus. C’était juste un bout de papier. De l’encre. Des mots. Et pourtant cette chose représentait tellement de chose pour Cheyenne. Son regard se tourna de nouveau vers le ciel, et bientôt les lumières de garde du haut du Laboratoire qui tournaient toute la nuit. Elle aurait pu partir, oui, chaque jour que Dieu faisait aurait du être celui de son départ, mais jamais, non jamais Cheyenne ne franchit la frontière de Salem. Jamais. C’était comme lui arraché une partie d’elle. Elle était rattaché à ses souffrances ici, son passé, son présent et son futur. Alors que les peuples se soulèvent, comprennent que l’évolution et le changement est en marche, Cheyenne marchait à côté. Pas avec, non, à côté. Regardant le présent avancer, sans elle.

    La porte trembla alors, semblant sortir de ses gons, émanant de la poussière de chaque pore de son bois défraîchi. Elle se tourna lentement, ses jambes ballotant dans le vide, sa cigarette entre son index et son majeur droit.

    - Entrez, c’est ouvert.
    Un type de taille moyenne, forte épaule, cheveux mi-longs brun tiré en arrière, barbe de cinq jours, yeux verts, entra alors, la main collée dans sa veste.
    - Je suis en pyjama Keith, je n’ai pas d’arme.
    Le visage de l’homme se crispa et se tourna immédiatement vers la fenêtre sur la droite. Il abaissa sa main, l’air soulagé. Cheyenne se releva, s’avança vers lui en chanceler quelque peu. Il s’attarda un instant sur son physique si filiforme, alors qu’elle était simplement vêtue d’un short bleu marine et d’un débardeur blanc. La bouche légèrement ouverte, il se redressa et lui tendit un papier cartonné, les yeux toujours rivés sur son corps.
    Elle lui arracha le dossier des mains, clope au bec, et l’ôta, souffla, et dit :

    - Arrête de mater tu vas perdre tes yeux.
    Elle ouvrit le dossier, tira du bout des doigts les feuilles blanches imprimés, parcourue les informations, puis les rangea enfin, et balança le dossier sur son lit défait. Elle se retourna ensuite vers Keith et tendit sa main.
    - Je touche combien ?
    - Trois milles.
    - Trois milles ? C’est une blague ?
    - Quoi ?
    - C’est un médecin, père de famille, habitant Hollow Building…

    - Tu nous la joues mélodrame Cheyenne ou tu commences à faiblir dans ton job ?
    Elle le fusilla du regard, abaissa sa main.
    - J’ai besoin de fric.
    - Je vois... souffla-t-il, parcourant la chambre du regard. C’est vrai que ta vie de princesse doit te coûter des masses.
    - Ecoute moi connard, tu t’occupes de m’apporter des dossiers et mon fric, pour le reste, tu t’occupes de tes fesses.
    Nouveau silence.
    - Jerry m’avais dis que t’étais une vraie garce. dit Keith en se dirigeant vers l’entrée où il avait discrètement posée son sac de sport en toile noire. Il lui tendit alors le sac et ajouta.
    - C’est pour ça qu’il y a cinq milles dans le sac.

    Cheyenne le regarda un long moment, respira calmement et tendit sa main, attrapant fermement les hanses du sac. Keith resta en revanche toujours attaché au sac.
    - A quoi tu joues ? Haleta-t-elle.
    - Je te pose la même question.
    - Explique toi.
    - Jerry voudrait savoir quand est ce que tu allais te débarrasser de cet agent qui te suis.

    Cheyenne s’essouffla, se recula légèrement, le dévisageant.
    - On sait tout Cheyenne. Et on sait aussi que tu sais que cet agent te suis. On veut juste savoir pourquoi tu ne te décides pas à le tuer.
    - Il m’amuse.
    - Il faudrait songer à terminer la partie, ou le Lys Pourpre s’en chargera.
    - Je n’ai aucun ordre à recevoir de la part du Lys.
    Son ton avait grimpé d’un cran, elle devenait horriblement en colère lorsqu’on lui parlait de sa vie.
    - Peut être que je devrais te tuer.

    Keith eu à peine le temps de battre des cils, que dans un sifflement sourd, une lame traversa la pièce du bureau de bois, lui transperçant la nuque. Lâchant le sac, il posa ses mains sur sa gorge en agonisant. Il effleura de ses doigts la lame du poignard après avoir lâché le sac, et tomba au sol, inerte. Cheyenne se redressa, ses pupilles dilatées, elle était calme.
    - Ou pas. Souffla-t-elle.

    Elle se retourna, posa son sac sur le lit, et attacha ensuite ses cheveux en une haute queue de cheval. Elle se baissa et tira sous son lit une énorme mallette noire. Elle ouvrit les loquets sur les côtés, laissant découvrir un immense fusil à pointe. Elle l’effleura du bout des doigts, et referma la mallette d’un coup sec. Elle prit sa veste, l’enfila et attrapa la mallette. Avant de quitter la pièce, elle se dirigea vers la fenêtre de la chambre pour la refermer. Elle jeta un dernier coup d’œil dans la rue, et ses yeux glissèrent vers le bas. Elle reprit la lettre, se redressa, et regardant la signature, elle murmura :

    - Tu serais fière de moi papa.

    Elle enjamba le cadavre de Keith et se dirigea vers la sortie. Il faudrait qu’elle se calme. Jerry crierait encore. C’était le septième agent de liaison qu’elle tuait.

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Cheyenne Harrols
Admin | Bitch & Bad
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 28
Occupation : Tueuse pour le Lys Pourpre
Love : The blood flowing into my veins prevent me from loving
Fears : Claustrophobe
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Contrôle du métal.
Side: Worse than Bad.
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Sam 23 Fév - 1:21

JE M'AUTO-VALIDE

_________________
]
© EAT_MY_ICONS
I'M A BITCH

GRUNGE ATTITUDE
JOHN MAYER IS (MY) GOD
ALCOHOL AND BBQ ADDICT WITH MRS SANDERS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Mallory Fitzgerald
Admin | Caution ! High Voltage
avatar

Nombre de messages : 905
Age : 29
Occupation : Bonnie, from Bonnie and Clyde
Love : There's this bad boy I've run away with...
Fears : Water.
Date d'inscription : 21/12/2007

Genetic Code
Ability: Electrokinésie
Side: None
Allies/Ennemies:

MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   Sam 23 Fév - 1:44



J'suis en retard

_________________

BY : PARADISE_BIRDIE
___
She's always buzzing just like
Neon neon
Who knows how long
She can go before she burns away

QUICHETTE SUPERSTAR
SPN FREAK | SAVE DEAN SAVE THE WORLD
TEAM BLAIR AGAINST J. V. C. G.
DELA & BLATE RULE
I'M CHACE'S SLAVE. WHEREVER WHENEVER BABE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://community.livejournal.com/birdofjune
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cheyenne Harrols | Iron Admin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cheyenne Harrols | Iron Admin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)
» Yakari Fils du chef et cavalier de Cheyenne
» Cherche 1 Admin et 1 Modo pour new forum
» Bonjour Cheyenne Des Plaines ( alias Cheyenne), la petite nouvelle :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Becoming Heroes :: Before The Game :: Présentation :: Inscriptions validées-
Sauter vers: